lundi 12 octobre 2015

Être ou ne pas être un circuit

Partager

Si on en fait des t-shirts, c'est qu'elle doit être bien vieille.
Mais c'est la première fois que je la croise et elle m'a fait bien rigolé.


"To be or not to be, that is the question."

Cela me permet de parler des appliquettes en ligne (c'est le nom qu'en donnerait mon collègue Serge) qui permettent de créer des circuits logiques.  Ici, logic.ly.  Très convivial et rapide, il suffit de capturer l'écran pour en faire un objet de présentation.  Le hic : les connecteurs.  Les étudiants de première session les confondent avec des négations.  L'autre point qui m'agace : les connections souples.

lundi 5 octobre 2015

Kahoot !

Partager

Pas de télévoteurs dans votre école ?

Pas de budget pour Dyknow ?

Pas de patanteux pour vous bidouiller un système de réponses ?

Qu'à cela ne tienne, vos étudiants ont sans doute des cellulaires et/ou votre école un réseau wifi.

Kahoot! permet de contourner le problème.



L'application vous permet de créer un quiz, un sondage ou même une discussion.
Vous dites la phrase magique :

"Prenez vos cellulaires."

Les étudiants entre le NIP du questionnaire et c'est parti !

Vous voulez vérifier la compréhension ?
Un sondage et l'affaire est claire.



Vous voulez vous assurer de leur compréhension ?
Un petit quiz à choix multiple et c'est réglé.
Vous pouvez insérer des images, des vidéos.





Vous pouvez télécharger les résultats obtenus en format Excel ou sur Drive ou tout simplement les visionner en direct.

Les étudiants peuvent s'enregistrer en utilisant un pseudonyme.  Mais attention, les pseudonymes coquins sont censurés !

Simple et tout à fait gratuit.
Il ne vous faut qu'un appareil mobile par étudiant (bien que les étudiants peuvent partager) et un accès Internet.

Profitez-en avant que les règlements scolaires interdisent les cellulaires en classe !

samedi 3 octobre 2015

Photographie mathématique

Partager

Besoin d'une inspiration pour illustrer vos propos mathématiques ?

Le blogue fotomat.es semble s'être tu depuis 2014.

C'est pourtant un blogue que j'ai suivi avidement jusqu'à l'effondrement de mon Mac en 2013.
Depuis, dès que j'ouvre mon ordinateur, je suis propulsée en 2012.  Impossible de m'échapper de OX 10.5.
Sinon j'erre de PC en PC.
(*Soupir*)

Or, comme vendredi dernier je cherchais une idée pour illustrer une limite à gauche, j'ai passé trop de temps à chercher le nom de ce blogue (comment est-il possible que je n'en aies jamais parlé ici).

Maintenant qu'il est retrouvé, même s'il reste figé dans le temps, il n'en demeure pas moins une banque de photos à la métaphore mathématique des plus intéressantes, à en donner le goût d'en faire des affiches.




vendredi 2 octobre 2015

Répartition de la richesse au Québec

Partager

Après la version américaine et la version canadienne, voilà que l'Institut du Nouveau Monde publie la répartition de la richesse au Québec.

Y a pas à dire, sur ce point, on n'est pas vraiment distinct.





Récemment, le Devoir publiait  il y a quelques semaines un article troublant sur la pauvreté à Montréal : Se loger ou se nourrir.  On y lisait que quatre ménages sur dix engouffrent plus du tiers de leurs revenus pour payer leur loyer.

Curieusement, les ménages les plus coincés pour payer leur loyer ne se retrouvent pas toujours dans les quartiers centraux. La palme revient à Sainte-Anne-de-Bellevue (52 %), ainsi qu’à Côte-Saint-Luc, où la moitié des ménages à loyer allouent le tiers de leurs revenus au logement. Suivent Côte-des-Neiges, avec 45 % des locataires dans la même situation, et le Plateau, avec 44 %. Les familles avec enfants dans cette situation sont plus nombreuses à Montréal-Nord (38 %), à Saint-Léonard (37 %), à Côte-Saint-Luc (35 %), à LaSalle (34 %) et dans Côte-des-Neiges (33 %).
Parallèlement, on apprenait hier que les profits des grandes banques  totalisent 33,3 milliards de dollars et qu'il y a 170 milliards de dollars qui échappent au fisc via les paradis fiscaux.

Imaginez si tous ces milliards du 1 % étaient investis pour le bien de tous...