lundi 17 septembre 2012

Mathématiques secondaires

Partager

Il est assez réconfortant, lorsque l'on s'insurge contre le programme de mathématique du secondaire, de constater que l'on n'a pas tout à fait tort.

En début de session, j'ai demandé à mes étudiants de dessiner comment ils voyaient un cours de mathématique.  Les résultats sont chaque fois assez tristes, mais cette session, alors que tous mes étudiants proviennent du renouveau pédagogique, la tendance est claire.








Il ne faut pas de longues études de psychologie pour réaliser que les mathématiques noient dans une mer d'incompréhension, de formules, de recettes à appliquer et que les cours se résument à des exposés magistraux.

Triste, triste, triste.

Mais où est le renouveau ?
Où est ne serait-ce que l'ombre d'un peu de plaisir à faire des mathématiques ?
Quel gaspillage.







4 commentaires:

Annie St-Pierre a dit...

Quelle tristesse... Pourtant, il y a des classes où la mathématique est construite et discutée et signifiante! Et malheureusement, il y en a où la maîtrise bebête des algorithmes devient, parfois même à l'insu de l'enseignant, l'objectif principal aux yeux des élèves.

The Dude a dit...

Ça fait quelques jours que je mijote une réponse pertinente et bien construite à ce billet parce qu'il m'interpelle, et lorsque je suis enfin satisfait de mon texte, je tombe sur le babillard des récupérations à mon école. Comme une image vaut milles mots, je vous envoie ce clin d'oeil sur mon blogue.

Bon courage !

The Dude a dit...

mille*

(faut le faire quand même!)

Missmath a dit...

Dans la même veine, à voir absolument le clin d'oeil au brouillon de mon ami The Dude.

En fait, tout son blogue est un must tant pour son contenu que pour la qualité des représentations.