lundi 7 décembre 2009

Mauvaises fréquentations

Partager

J'ai reçu, il y a longtemps, un message de l'ange Gaël. Gaël est un ange : il veille, suggère, n'impose pas, encourage. Un ange. Gaël m'invite donc à aller faire la vague.

~~~~~


Hum...


"À plusieurs ce sera mieux."

Hum...

~~~~~~~~~~


Puis, des semaines plus tard, j'ai croisé des oiseaux sur Twitter offrant des invitations à faire la vague.

De késsé ? C'est quoi l'intérêt ?


~~~~~~~~~~~~~~


Puis, quelques semaines plus tard, c'est mon ami Nado qui m'envoie l'invitation.

Ok, mais je n'en vois pas l'intérêt, que je lui ai dit.

Va voir, m'a-t-il dit en ajoutant la petite remarque qu'il faut pour que j'y aille. Je vous épargne mes points faibles que trop connaissent déjà.



Sous son influence, j'ai plongé. Enfin, juste un pied.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Et puis, le terrible Jean-François a eu une idée terrible.
(Deux "terribles" dans une même phrase démontrent le danger de l'affaire.)

Évidemment, en terrible gourou, il ne pouvait pas me dévoiler son plan, il devait me faire mijoter, me faire cheminer. Et voilà ce qu'il m'envoie comme deuxième indice :



Pour bien comprendre tous les développements que l'on vit, toi et moi, voici un bien bref résumé, pas peaufiné du tout, avec de gros trous, mais qui te donnera le point de vue que j'adopte...

1970-1995 : début des ordinateurs (plus répandu), BBS, début du courriel, message en ligne (je ne me souviens plus du nom), AOL, Compuserve, etc. Point culminant : arrivée massive des ordinateurs personnels et Internet pour tout le monde.

1995-2008 : outils logiciels variés et répandus, forum, clavardage, présentation électronique, projecteur LCD, réseaux, réseaux sans fil, etc. Point culminant : Moodle et les portables. Je te fais remarquer que Moodle est aux divers outils qui existaient auparavant ce qu’est Google Wave à ce qui existe actuellement... Non?

2009- ? : Tablette Pc, Dyknow, Moodle, Google Wave...

Amusant non?

Et voici le second indice :




Comme je suis très allumée, j'ai cru que le lien n'était pas bon.

Vous le voyez, vous, le lien entre Sports Illustrated, Moodle et Google Wave ? La tablette ? Ha !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Alors, ce matin, le Nado il a fini son cours rapidement et on s'est enfermé dans son bureau où il m'a exposé son idée.

Je suis encore sous le choc.

"Google wave, c'est le changement de paradigme du courriel. En éducation, il nous faut changer le paradigme du document."

Je lui laisse décrire son idée et vous dire le nom qu'il donne à ce nouveau type de document.

Moi, ce mélange futuriste d'ardoise électronique, Dyknow, Moodle, Google Wave, je l'ai appelé la Moodle Wave... et quand Jean-François m'a dit qu'il songeait rejoindre les collaborateurs de Moodle (Jean-François a collaboré à la traduction des premières versions de Moodle en français), je me suis dit que le futur n'est peut-être pas si lointain.

~~~~Et je fais la vague !~~~~

7 commentaires:

Gabriel a dit...

Intéressant! Ce billet vient de me faire découvrir Moodle! Ça me semble vraiment pertinent! Merci à cet ange ;) et à toi Missmath pour avoir partager un peu son idée et ce vidéo.

Missmath a dit...

Je ne pourrais plus avoir un cours sans avoir Moodle.

Mes étudiants non plus... hélas !

Ha !

Gabriel a dit...

Donc c'est bien Moodle?

Anonyme a dit...

Méfie toi Gaël !
Tant de compliments de la part d'une allumée,ce n'est pas très clair.
Ce message est un peu houleux .

Gaël PLANTIN a dit...

Pourquoi bouder mon plaisir ?

Je compte bien surfer sur cette vague de compliments...

Personnellement, concernant Wave, je reste dubitatif.
Il me manque quelques fonctionnalités pour en faire un outil convenable (vérouiller un contenu, ré-organiser les blips les uns par rapport aux autres, un peu comme le mode plan de Word... Oui, je sais, je n'utilise pas OpenOffice, je suis un vilain...).

Pour Moodle, je suis encore plus réservé : son ergonomie et son esthétisme me rebutent et ne me semblent pas propice à l'apprentissage...

Allez, je remonte sur mon petit nuage veiller sur vous autres... ;o))))

Guy Marion a dit...

Je ne connais pas Moodle et je comprends mal l'anglais.
Suis-je attardé ?

Anonyme a dit...

Monsieur Marion, ne pas connaître Moodle, ce n'est pas dramatique. Vivre en France et comprendre mal l'anglais, c'est de la résistance et c'est pour cela que je vous aime !