mercredi 3 mars 2010

Pensée impure

Partager




Lorsque l'on est malentendant, comment fait-on pour lire sur les lèvres des femmes portant le niqab ou la burqa ?



Je suppose que lorsque l'on est sourd jusqu'au coeur, on ne leur laisse pas le droit de paroles.

De toute façon, quand on est grand, on sait bien que les fantômes n'existent pas.




Source de la photo : Archives AP dans Cyberpresse

2 commentaires:

Grasyop a dit...

Les fantômes existent, mais ils portent un drap blanc, pas noir !

Missmath a dit...

Blanc la nuit, noir le jour, histoire de ne pas se faire frapper.