samedi 3 avril 2010

Inspiration

Partager

Voilà le premier endroit où j'ai enseigné. On voit d'ailleurs sur cette photo la fenêtre de mon bureau.


Bishop's University, Lennoxville

Avez-vous déjà constater combien la beauté architecturale d'un lieu peut être inspirant ? Combien il peut calmer, recentrer, ouvrir l'esprit, le disposer à apprendre et à créer ?



Bureaux de Google, technobuzz.net



Vitraux de Marcelle Ferron, métro Champ-de-Mars, Montréal


Bibliothèque du M.I.T., Boston.com


Bibliothèque du Parlement d'Ottawa, photo Cyberpresse

Ajoutez-lui une musique inspirante et c'est la communion avec l'univers.

Je me disais cela en regardant l'oeuvre de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine.


Les grandes murales réalisées par les élèves de mon Cégep commencent peu à peu à embellir l'endroit construit à partir des plans d'une prison (peut-être est-ce là une légende urbaine).

Par contre, l'ambiance sonore est loin d'inspirer la création...

1 commentaires:

blagu'cuicui a dit...

Je pense que l'humain est capable de ressentir un lieu. Dans le sens où il est capable de savoir s'il a été un lieu d'apaisement ou de souffrance pour ses visiteurs/locataires/propriétaires. Il y a des ressenti qu'on explique pas et pourtant certaines personnes sont capables de ressentir les lieux de façon assez spectaculaire Sentir la tristesse d'un lieu ou d'un endroit précis dans ce lieu mais aussi la joie ou tout autres sentiments ayant été produits (puis-je m'exprimer ainsi? "Produire un sentiment"). Certain lieu inspire le respect et la droiture (vous êtes déjà rentré dans une caserne militaire? Cette aura qui s'en dégage c'est presque enivrant). ET d'autre sont un mélange de sentiments diffus et confus et c'est ce qu'inspire l'école dans les petit classe par exemple. On voit souvent rien qu'en regardant une école si celle-ci est paisible ou s'il ne fait pas bon y enseigner par exemple.

En tout cas, je vous comprend tout à fait. L'architecture, la noblesse d'un monument mais aussi ses habitants donne à celui-ci un regard ou un sentiment aux nouveaux arrivants qu'ils le ressentent ou non, je pense.