samedi 14 août 2010

Je veux déménager

Partager

ARRRGGGGGGG...




(Merci Monsieur A. pour ce lien.)

13 commentaires:

Sonia Geffrier a dit...

Québécois, je vous aime !!
Déjà pour vôt accent sexy, lô !
Et pis pour toutes ces bêtises que vous avez débitées devant la caméra...
Soyons honnêtes, pas sûr que des petits Frenchies feraient mieux à la sortie de la Sorbonne ou de Jussieu :-(

Missmath a dit...

Sexy notre accent ?!!!
Houhouhouhou...

sylba a dit...

moi j'adore votre accent!

Sonia Geffrier a dit...

Bon, disons que dans le cadre d'une blague vidéo comme celle-là, ça rajoute du charme...
Mais peut-être qu'un cours de topologie en québécois resterait un cours de topo :-(

Missmath a dit...

HA!HA!HA! Je suis totalement d'accord.

Missmath a dit...

Monsieur A. vient d'envoyer la version française.

Zut... mais où aller ?!!!

unautreprof a dit...

«Enfin, c'est là qu'on est rendus dans l'Éducation» avec un échantillonage de 15 personnes, c'est du sérieux!
Sinon, douloureux à regarder car moi, un peu nounoune, je leur criais les réponses en espérant qu'ils entendent...

bibco a dit...

Pour avoir une fille de cet âge, qui heureusement en sait beaucoup plus que ces étudiants, je peux vous dire que c'est représentatif de cette génération, hélas.

Profquifesse a dit...

Ah non, attention aux jugements hâtifs et injustes. Ma fille aurait répondu correctement à toutes les questions aussi, mais c'est ma fille, c'est-à-dire l'enfant de deux enseignants, qui a donc grandi entre deux universitaires diplômés, qui a été nourrie aux livres depuis le biberon, bref dont la maison aura été la première école.

Et puis 20 ans, c'est l'âge du nombrilisme, des partys et du plaisir, pas encore celui des responsabilités, de la réflexion et de la conscience sociale. Ça viendra un peu plus tard... pour certains d'entre eux du moins.

Vélik a dit...

Assez marrant. Comme si les questions n'étaient pas facile ou la réponse dans la question. C'est tout de même difficile de croire que des universitaires et des cégépiens ne puissent pas répondent à ce qu'est la moitié d'un million, à qui est le premier ministre du Québec ou simplement à la question qu'elle est la couleur du cheval blanc Napoléon !!!! Le temps ne change rien à l'affaire, disait la chanson.

Missmath a dit...

Pour nous remonter le moral, disons simplement que l'instrument n'est pas forcément fidèle et que la présence de micro et de caméra peut ajouter un stress non négligeable invalidant la mesure.

Ce qui pourrait être amusant, ce serait que l'on pose ces mêmes questions à nos étudiants juste pour voir leurs réponses... hi!hi!hi! Oseriez-vous ?

Félix GG a dit...

Attention, Guy Nantel dit « voilà où on est rendus dans l'éducation » et plusieurs parlent que c'est représentatif d'une (la mienne?) génération, mais je crois qu'il y a ici une grande erreur. En effet, j'ose affirmer que c'est tout simplement (et malheureusement) représentatif de la société. Les jeunes ont le dos large, je trouve...

Prof Malgré Tout a dit...

La caméra, le micro... Pour la plupart des gens qu'on a vu, c'est sans doute une première et à froid en plus. Même les pros se préparent à un interview.

Il ne faut pas en sous-estimer l'impact.