mardi 31 janvier 2012

Coupures en bloc

Partager




En voyant cette animation de Marc-André, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à ce que certains enseignants arriveraient à créer comme supports à l'apprentissage et à la réussite si leur tâche était simplement moins lourde, s'ils en avaient le temps, mais aussi les ressources.

Bien sûr, ce n'est pas la première fois que Marc-André nous montre son grand talent et il est exceptionnel à cet égard. Mais voyons la chose bien simplement.

Nous avons cette année engagé dans notre département trois nouveaux enseignants. Ces enseignants préparent évidemment leurs cours pour la première fois et, par conséquent, crée une bonne partie de leur matériel didactique. Or, une seule des trois a hérité d'un ordinateur.

(Peuple du secondaire, je vous entends d'ici hurler et dire que chez vous, il n'y a qu'un ou deux ordinateurs pour tout le personnel enseignant, mais on ne règlera pas la pauvreté du vieux Hull en invoquant la pauvreté de la Somalie !)


Conciliants, les deux nouveaux enseignants sans ordinateur ont décidé d'apporter leurs portables à l'école. Le problème, c'est que pour préparer leurs cours (et en particulier leurs laboratoires), ils ont besoin du logiciel. Ici, on ne parle pas de logiciels rares chers et ultras spécialisés. On parle de Excel.

(Peuple branché, je vous entends d'ici hurler et dire que les écoles dépensent des sommes incroyables pour les produits de Micro$oft et qu'il serait temps que l'on passe aux logiciels libres ou gratuits comme Open Office ou même Google Doc. Vous avez raison, mais le principe "quand ça coûte pas cher, ça ne vaut pas cher" est bien ancré non seulement chez nos administrateurs, mais au MELS et chez les fournisseurs de matériel didactique. Une administration qui aurait le courage d'abandonner Micro$oft Office serait mieux de préparer ses profs bien tranquillement si elle ne veut pas provoquer une révolution et perdre la tête.)

Or... on n'a pas le budget pour offrir à ces nouveaux profs une licence pour les logiciels que tous les postes informatiques du Cégep possèdent, logiciels que le Cégep, par la voix des plans-cadres, les oblige à utiliser.

(Peuple du monde, je vous entends grincer des dents en lisant mes jérémiades de riches. Vous avez raison. Je me tais. Je n'ai pas besoin d'un stage en Somalie pour réaliser à quel point nous sommes, malgré tout, très chanceux.)






Photo tirée du blogue Takes courage to be a refugee.

1 commentaires:

MonsieurCaron a dit...

J'ai récidivé: https://www.youtube.com/watch?v=FArO4pAhoCY

:-)
Au plaisir
MonsieurCaron