dimanche 22 février 2009

Enfin, c'est su !

Partager

Vous ne pourrez jamais imaginer tout ce qu'il y a de hauts et surtout de bas, de très très bas derrière tout cela, mais ce matin, c'est enfin fait, les gens de l'Outaouais apprennent ce que l'on prépare depuis des années !






Gatineau, le vendredi 20 février 2009 – Le Cégep de l’Outaouais est très heureux de pouvoir compter sur l’appui financier du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) afin de transformer les locaux et modifier l’équipement utilisé par le programme de Technologies du génie électrique.

« L’apport financier du gouvernement du Québec permettra de mettre à niveau des équipements désuets, de fournir des outils à la fine pointe de la technologie pour les étudiants et les enseignants du Cégep, affirme le président du conseil d’administration, monsieur Pierre Plangger. Il s’agit également d’une excellente nouvelle pour les entreprises de ce secteur parce qu’elles pourront compter sur une main-d’œuvre compétente, qualifiée et habilitée à travailler avec la technologie de pointe. »

Le programme de Technologies du génie électrique comporte deux volets, soit télécommunications et systèmes ordinés. L’aménagement des locaux et l’ajout d’équipements s’étaleront sur une période de trois ans.

Un nouvel outil pédagogique unique !

Le Cégep de l’Outaouais intégrera également un nouvel outil pédagogique dans son programme de Technologies du génie électrique, et ce, à compter de la session d’automne. La tablette PC, qui sera utilisée pour la première fois au Québec dans un programme de formation technique au collégial, est un ordinateur portable possédant un écran pivotant muni de logiciels spécifiques au génie électrique et permet d’écrire sur l’écran avec un stylet.

« Il s’agit d’un outil pédagogique fort intéressant. Les étudiants pourront donc résoudre, par exemple, un problème mathématique, un circuit, un programme en classe à l'aide des logiciels spécialisés tandis que les professeurs pourront corriger sur le champ les problèmes donnés en exercices », affirme la directrice générale du Cégep de l’Outaouais, madame Marielle Poirier.

L'accessibilité en classe à Internet ou au réseau, en tout temps, permettra aux étudiants de chercher de l'information pour résoudre leur problème. Le Cégep de l’Outaouais est à préparer l’intégration de cet outil auprès des étudiants actuels et futurs. Des prêts personnels et de l’aide financière seront offerts pour l’achat de matériel informatique.

Source : Direction des communications et des affaires corporatives du Cégep de l'Outaouais


C'est su, mais il reste tellement de travail à faire...

Monsieur Jobin parlait de saine indifférence, après trois ans à collaborer avec la gang de TGÉ à la construction de ce projet en TICE , j'affirme que si les enseignants ne font pas le virage TIC, ce n'est pas parce qu'ils sont indifférents, mais bien parce qu'ils sont sains... d'esprit, équilibrés.

On ne peut même pas imaginer la somme de travail que la mise en place de ce projet a exigé de la part des enseignants du programme de TGÉ, en particulier de Jean-François Nadeau qui a eu l'idée du projet et qui a coordonné son développement. Jean-François est un fou (normal, c'est mon ami !), un visionnaire, un perfectionniste, un professionnel.

Car avant de se lancer dans cette aventure, tout doit être pensé. Des prises électriques au support technique en passant par les outils de communication et de surveillance.

L'administration du Cégep nous a encouragé, c'est vrai. Hélas, elle ne peut pas nous offrir ce dont nous avons le plus besoin : du temps pour maîtriser ces technologies. Alors, qui enseignera aux élèves de TGÉ l'an prochain ? Des fous ! Des fous qui ne comptent pas leurs heures, qui se donnent entièrement aux élèves.

Quel programme se sera ! J'ai bien hâte en tout cas.

Pourvu qu'on réussisse à avoir des étudiants... car étonnamment les techniques de génie n'attirent plus les jeunes, ni chez nous, ni ailleurs au Québec.

5 commentaires:

Hortensia a dit...

Génial! J'espère que toi et tes collègues en profiterez bien, et que les inscriptions seront nombreuses.
Quant à la folie de l'entreprise, je n'en doute pas. Tellement de profs tiennent l'école à bout de bras quotidiennement sans que cela fasse la manchette.

Nick a dit...

Hmm... des tablettes pc avec tous les programmes nécessaires aux cours, de nouveaux équipements è la pointe... ça donne le goût de continuer la technique ça. :)

bibco a dit...

C'est génial pour vous miss M.! Tu as vraiment la folie en toi, ça en prend pour ne pas compter ses heures.
Moi je ne suis plus aussi folle.
Bravo et bonne chance!!!

Missmath a dit...

@Hortensia : J'espère simplement que nous finirons la session en santé ! Ah ! Si les inscriptions étaient nombreuses et que je ne pouvais avoir qu'une préparation ! Mais ce n'est pas réaliste, ce n'est pas l'ardoise électronique qui changera cela. Alors, je me retrouverai à monter mes cours avec l'ardoise, sans ressource supplémentaire en temps et probablement avec deux autres préparations de cours. C'est de la folie !

@Nick : Ma chère Girouette préférée ! Tu peux revenir, puisque ta cohorte aura terminé, mais je crains que tu doives tout recommencer puisque le programme est complètement changé.

@Bibco : J'ai finalement censuré le commentaire que je voulais te laisser sur ton billet. Tu es lucide, ma chère et je t'envie, même si intérieurement tu rages parce que tu n'y arrives pas dans les temps. Tu fais partie des équilibrés.

Nick a dit...

Ben la!! Ça me tente plus alors... m'enfin, on va voir après production télé. haha girouette.