samedi 14 février 2009

Moodle pour les Noodles

Partager

Après quelques sessions chez WebCT, voilà plusieurs années que j'utilise la plate-forme Moodle. Assez longtemps pour y avoir monté 14 cours de mathématique différents.

Voici la description publiée sur Wikipédia de la chose :

Moodle est une plate-forme d'apprentissage en ligne (e-learning en anglais) sous licence open source servant à créer des communautés d'apprenants autour de contenus et d'activités pédagogiques.

À un système de gestion de contenu (SGC), Moodle ajoute des fonctions pédagogiques ou communicatives pour créer un environnement d'apprentissage en ligne : c'est une application permettant de créer, par l'intermédiaire du réseau, des interactions entre des pédagogues, des apprenants et des ressources pédagogiques.

De tels systèmes de e-formation sont aussi appelés dispositifs de « formation ouverte et à distance » (FOAD) ou, de manière plus académique, « environnements d'apprentissage médiatisé ».



De késsé ?

Moodle est tout simplement un intermédiaire tout à fait gratuit permettant à un enseignant qui n'a pas les connaissances, ni le temps, ni le goût de mettre ses cours en ligne de le faire.

Il est utilisé dans de plus en plus d'écoles, de cégeps et d'universités (Sherbrooke, UQAM, UQO, Polytechnique, ETS...).

Il est traduit dans 76 langues... et mon collègue Jean-François a collaboré à la traduction française... (Il avait du mal avec la traduction "made in France" beaucoup trop anglophile à nos yeux !!!)

Laissez-moi vous inviter chez moi pour vous montrer la chose dont je ne pourrais plus me passer... hélas...



L'insertion de vidéo, de documents divers, de liens, la possibilité d'ajouter des devoirs, des forums (avec suivi RSS), des journaux de bord, des tests (et leurs corrections), des sondages... ...un calendrier des activités pour l'école, pour le cours, pour chaque élève, des messages personnels aux étudiants, la séparation de groupes distincts... et le suivi via courriel de la messagerie (messages personnels, messages des forums, rétro-action des évaluations).

Mais regardez plutôt :


















Il est également possible d'ajouter le plugiciel Wiris qui permet alors non seulement l'utilisation en ligne d'un logiciel de mathématique correct et gratuit, mais d'ajouter un éditeur d'équations très convivial (beaucoup plus convivial pour les étudiants que le traditionnel LaTeX).




Outre les petits tests que l'on peut facilement faire corriger par Moodle, la correction des devoirs peut se faire sous diverses formes. L'étudiant peut, par exemple, déposer un fichier que le professeur peut évaluer (d'une cote ou d'une note) et fournir une rétro-action et même retourner à l'étudiant un fichier, par exemple son devoir commenté.



Il en est de même pour le journal de bord, une activité qui se déroule entre l'élève et le professeur.


Pour les discussions informelles, il y a toujours la messagerie. Très pratique pour les étudiants qui ne veulent pas être identifiés sur le forum.




Finalement, la magnifique option Big Brother qui permet à l'enseignant de vérifier les activités des étudiants sur le site.




Selon les cours, les étudiants l'apprécient...




... surtout les veilles d'examen !!!

L'inconvénient majeur : Ça marche !

6 commentaires:

Hortensia a dit...

Super intéressant!
Merci pour le topo.
Je n'en suis pas encore là dans mon utilisation des tic (peut-être en partie pcq ma matière s'y prête moins), mais le cégep met à notre disposition, depuis peu, un portail très bien fait, qui permet plusieurs des fonctions dont tu parles et dont je me sers de plus en plus.

Missmath a dit...

Ah non, pas DECClic !!!
hi!hi!hi!

Méfie-toi, Hortensia, le danger croît avec l'usage.

Un des avantages de Moodle, c'est que l'on peut placer les documents que l'on publie dans l'ordre que l'on veut, par exemple mélanger tout ensemble des documents, des ateliers, des forums. L'avantage de cela, c'est que les activités et les ressources sont ordonnées en fonction du fil conducteur du cours et non en fonction du type de documents. L'autre point non négligeable, je démontre ici un cours fait par module, mais je pourrais aussi construire mon cours par semaine. Très pratique en première session quand on doit encadrer de façon plus serrée les étudiants. À chaque semaine, l'étudiant retrouve ses lectures, ses travaux, ses mini-tests...

Finalement, le summum de l'avantage, c'est que l'on peut conserver d'une session à l'autre les traces des étudiants, ce qui fait que les forums deviennent des banques de question et que plus le temps passe, moins il y a à faire... à condition, bien sûr, de ne pas être imbécile comme moi et de toujours changer ses cours ou changer de cours...

Hortensia a dit...

Non, pas DECClic. Il s'agit d'un portail intégré mis au point dans la boîte et qui permet de faire la gestion des notes et des absences, de communiquer avec les étudiants dans un clic, de leur proposer des liens, d'annoncer des trucs (visites ou autres), de mettre des documents à leur disposition. Il y a aussi une fonction pour créer des espaces partagés avec eux, ce que je n'ai pas encore expérimenté. Un forum ou un blogue de classe me tenterait bien... Je mijote, je mijote...

charlesnadeau a dit...

On l'utilise au bureau pour la formation des employes, c'est genial et ca coute rien!!
Nous avons meme mis des screencast.

Charles

EducaM@ths a dit...

Bonjour Missmath,
Je démarre avec mon club éducatif, j'empreinte moodle pour le faire, et j'ai besoin de voir d'autres collègues s'en servir pour bien structurer mes cours.
Est-ce possible d'en savoir plus, comment vous construisez vos cours, quels outils utilisez-vous sur moodle ?

Je recherche surtout l'aspect pédagogique, un choix ayant toujours des effets (cf l'effet papillon)...

J'enseigne les mathématiques au lycée à Montmiral : "L'Ecole Protestante du Cèdre (EPC)"

Mon club se trouve
"ici" !

Merci de votre réponse.

David.

Missmath a dit...

Les outils que j'utilise dépendent du cours que je donne.

De façon essentielle, Moodle me sert de plate-forme pour publier tous les documents utilisés en classe (notes de cours, devoirs, solutionnaires, support aux présentations) ainsi qu'un forum.

Je crois que c'est ce forum que les étudiants apprécient le plus.

Sinon, selon les cours, j'y ajoute des liens pertinents (d'autres sites qui présentent les éléments de contenu à leur manière) et souvent, pour les cours d'initiation, des tests formatifs préparatoires.

Mes cours d'initiations sont souvent structurés par semaine pour permettre aux étudiants de s'organiser dans leur travail. Dès la deuxième session, je passe en section de cours, c'est alors beaucoup plus facile à gérer et surtout à transférer d'une session à l'autre.

Dans mes cours avec laboratoire, je n'imprime plus rien. Les étudiants retrouvent sur Moodle leur protocole de laboratoire, leur laboratoire comme tel et ils déposent sur Moodle leurs rapports de laboratoire (devoir) que je corrige en direct sur Moodle.

Dans le cours projet, où les étudiants doivent démontrer leur autonomie, j'ajoute le journal de bord et j'utilise l'outil consultation pour fixer les rencontres individuelles avec les étudiants. Dans ce cours, Moodle est vraiment le lieu de rencontre et de communication entre les étudiants et moi. Les rencontres de tout le groupe sont très rares (4 ou 5 dans toute la session). Les forums sont séparés en équipe, ce qui fait que chaque équipe ne voit de Moodle que ce qui la concerne directement.

Cette session, voyant l'activité de soirée de la veille de l'examen final sur le forum de Moodle, j'ai invité mes étudiants à une révision de groupe avec l'outil de clavardage. 25 étudiants et moi y étions présents. Les délais étaient aussi bons que sur MSN ou Skype, le serveur n'a pas planté devant tant d'invités, j'en suis encore ravie. Les étudiants couche-tôt (hi!hi!hi!) qui n'ont pas pu assister à cette révision ont eu accès à leur réveil à la séance (les clavardages sont sauvegardés et peuvent être consultés).

La clé du bonheur sur toutes les plates-formes, c'est d'y aller graduellement, de l'essentiel jusqu'à l'amusement. Si le gadget n'intéresse que le prof, il ne sert à rien. Rome ne s'est pas bâtie en un jour, un cours sur Moodle encore moins !