vendredi 1 octobre 2010

École du futur ?

Partager



Regroupement d'étudiants en panique à la veille d'une évaluation.

"On ne comprend rien."


Ils trouvent un enseignant disponible à les aider et c'est dans le fond d'un laboratoire désaffecté qu'ils s'installent.

"Tous à vos tablettes, on partage une session."

La révision commence, les exercices, les notes s'écrivent simultanément sur toutes les tablettes électroniques. Les échanges se font. Tous participent. Chacun sur sa tablette, tous sur le même document. Tout est enregistré.

Tous pour un et un pour tous.

Trois étudiants arrivent après une heure.

"Nous avions un cours, on n'a pas pu arriver avant."

"Joignez-vous à la session, voilà l'adresse."


Et voilà, ils ont toutes les notes et toutes les explications de l'heure manquée.

École du futur ?

Non, cela s'est passé ce matin chez nous en technique de génie électrique.



Image : À l'école, Villemard 1910 (exposition bnf)

4 commentaires:

Christian Jacomino a dit...

Pas plus difficile que cela, en effet... Mais encore faut-il que les profs veuillent bien! Je parle de vous ici. Amitiés.

Missmath a dit...

Vous avez tout à fait raison, Monsieur Jacomino. Et je crains qu'il n'y ait pas que la technologie qui fasse peur aux enseignants. Il y a, comme vous le mentionnez si bien dans votre billet, le changement de paradigme que cette technologie impose.

Merci pour les fleurs posées sur Voix haute.

Serge a dit...

Vous utilisiez un etherpad ou assimilé comme outil d'échange? Et sinon, utilisez-vous des réseaux sociaux pour vos classes?

Missmath a dit...

Comme tous les étudiants ont une tablette PC avec (*soupir*) la trousse Office, nous utilisons One Note. Avec le même principe que Etherpad, nous pouvons travailler à 12 sur le même document.

Cependant, OneNote est très lourd et sauvegarde tout en image ce qui demande beaucoup de place. En classe, nous utilisons plutôt le logiciel (hélas très cher) Dyknow dont je ferai bientôt un billet.

Les réseaux sociaux ne sont pas utilisés car les communications mathématiques n'y sont pas facilitées. Tous nos cours sont basés sur Moodle qui permet publication des documents, forums, clavardage, baladodiffusion... Wiris intégré à Moodle nous offre un bon outil mathématique tout en étant un bel éditeur d'équations. Bref, les réseaux sociaux sont réservés au "social" !!!