dimanche 14 septembre 2008

Pensée impure

Partager

.

L'innovation au Cégep, c'est humainement impossible.

9 commentaires:

Bruno K. a dit...

Quand un scientifique distingué mais âgé déclare que quelque chose est possible il a certainement raison.
Quand il dit que c'est impossible, il a très probablement tort.
-+- Arthur C. Clarke -+-

Guy Marion a dit...

Qu'est-ce qu'il raconte Bruno Kostrzewa ?

Sylvain a dit...

@Bruno K.: Missmath dit "humainement impossible" et non "impossible" tout court :-)

@Missmath : juste au Cégep ???

Missmath a dit...

J'aime beaucoup cette citation de Monsieur K. Elle s'adresse aux scientifiques et je la trouve très inspirante, voire rassurante.

Mais, je crois qu'elle s'applique à une communauté, pas à un individu à qui, surtout en enseignement, on a tendance à toujours en demander plus.

Sylvain, je ne connais pas la situation au secondaire ni au primaire. Ce que je sais du secondaire me laisse craindre qu'il en est peut-être pire.

Stéphanie Demers a dit...

Les obstacles les plus importants à l'innovation ont toujours été, en mon expérience, les gestionnaires/cadres.

L'innovation chamboulent les idées des cadres. Elle joue avec leur cadres de références et les obligent à s'adapter, se renseigner, etc. Et on sait toutes les deux que les cadres ont horreur de devoir avouer que la «vérité» qu'ils possèdent est à changer.

Je sympathise

Daniel Bigué a dit...

«Je me regarde, je me désole. Je me compare, je me console».
Consolez-vous.
N'allez pas au secondaire et encore moins à l'éducation aux adultes !

Je sympathise aussi ...

Missmath a dit...

Nous sommes les pauvres d'un pays trop riche.

Félix GG a dit...

L'innovation, c'est une situation qu'on choisit parce qu'on a une passion brûlante pour quelque chose.Steve Jobs l'a dit.

Félix GG a dit...

Mais, remarquez... pourquoi se passionner quand il y a une trop grosse bureaucratie qui nous suit de trop près?