mercredi 3 septembre 2008

Jean-Marie de Koninck

Partager

.




Les blogues s'intéressant aux mathématiques au Québec sont rares. Si vous en connaissez, envoyez-moi leurs adresses, ça presse ! Il est donc tout à fait honteux que je ne parle ici de Jean-Marie de Koninck que maintenant. Mais, comme le dit le proverbe, vieux motard que j'aimais... euh... vaut mieux tard que jamais.

Il pourrait être intéressant de faire un "vox pop" et de demander aux gens dans la rue qui est Jean-Marie de Koninck. Je crois que la plupart vous dirait qu'il est un analyste sportif que l'on voit à Radio-Canada lors des compétitions de natation, en particulier qu'il est l'analyste officiel des épreuves olympiques de natation depuis 1976. C'est bien lui.

D'autres, des amateurs de party de Noël, vous diraient peut-être que c'est à lui que l'on doit Nez Rouge , programme qui se propage en France, en Suisse, en Belgique... au Portugal... C'est bien lui.

Les plus jeunes vous diront peut-être qu'il est le présentateur passionné par les mathématiques du projet SMAC (Science et mathématique en action). C'est lui.

Les potineurs vous diraient qu'il vient d'une famille "célèbre", fils du philosophe théologien Charles de Koninck (dont l'un des pavillons de l'Université Laval porte le nom) et dont 6 des 11 enfants deviennent professeurs dans diverses universités, il est en particulier le frère du géographe Rudolph et du philosophe Thomas qui aurait été l'inspiration du personnage du Petit Prince de Saint-Exupéry. C'est lui.

Dans le monde des mathématiciens, Jean-Marie de Koninck est un chercheur reconnu spécialiste de la théorie des nombres, passionné par les nombres premiers. Il est aussi président de l'Association mathématique du Québec (AMQ).

La première fois que j'ai entendu parlé de Jean-Marie de Koninck, c'est par un ami, Tatane de son surnom, qui l'ayant eu comme entraineur de natation, avait choisi de le suivre jusqu'à faire des mathématiques. Comment un entraineur de natation peut-il donner le goût de faire des maths à un jeune ? C'était bien la question que je me posais jusqu'à ce que j'assiste lors d'un séminaire à une présentation de Jean-Marie de Koninck. Vous savez ces présentations sur des sujets extrêmement compliqués desquelles vous ressortez en ayant l'impression d'avoir tout compris ? Pourtant, la théorie des nombres, ce n'est pas ma tasse de thé. La dernière fois que je l'ai rencontré, c'est il n'y a pas si longtemps, alors qu'il s'amusait en toute simplicité avec des clowns lors d'un show-math.



Je ne vous raconte pas l'effet qu'il a eu la foule de jeunes et de moins jeunes qui assistaient à cette conférence.

Un ambassadeur des mathématiques.

Jean-Marie de Koninck.

Si tous les enseignants avaient sa passion et sa capacité à communiquer, le décrochage scolaire ne serait pas ce qu'il est.

5 commentaires:

charlesnadeau a dit...

Mon frere l'a eut comme prof en Calcul III et l'a trouve tres ordinaire...

Félix GG a dit...

Charlesnadeau ira s'assoir au coins et réfléchir un peu sur l'humaniste qu'est Jean-Marie... polyvalent, confiant, chercheur et même amical!

Ode à Jean-Marie de Koninck!

Missmath a dit...

Charles Nadeau, je t'aime quand même.

Félix, je t'ode !

Jeune Crouton a dit...

Il animait aussi l'émission C'est mathématique! à Ztélé, il y a quelques années

Missmath a dit...

Merci de cette précision, jeune croûton (quel pseudo tout de même). Je vais voir s'il n'y aurait pas des archives de cette émission disponible quelque part sur la toile.