samedi 10 janvier 2009

Bella luna

Partager






Comme c'est l'année de l'astronomie, d'abord, un peu d'histoire.



Qui a dit que le clair de lune ne pouvait pas être surprenant ?






Saviez-vous que chaque pleine lune porte un nom ?

Janvier, la pleine lune du loup. On la dit utile pour le commencement et la conclusion. Le temps idéal pour "flusher" les mauvaises habitudes et en commencer de nouvelle.

Février, la lune de la tempête, quand le malheur nous rend plus forts.

Mars, la lune chaste ! Idéal pour essayer de nouvelle chose, car comme le dit le proverbe arabe : Celui qui reste chaste et meurt d'amour, meurt martyr.

Avril, la lune rose. Celle de la renaissance.

Mai, la lune des fleurs, le temps de raviver les passions.

Juin, la lune des amoureux que les Algonquins appelleraient lune des fraises. Ramasser des fraises en amoureux à la pleine lune... prenez garde, les filles, à votre joli petit panier.

Juillet, la lune des foudres. Le temps de faire le plein d'énergie.

Août, la lune rouge, la lune de l'abondance.

Septembre, la lune des moissons, celle qui apporte protection.

Octobre, la lune de sang ou des chasseurs... Happy Halloween !

Novembre, la lune de la neige (frosty moon). Le temps de se préparer pour l'hiver, de faire le point, de resserrer les liens.

Décembre, la lune froide, celle des longues nuits.

Le deuxième pleine lune de décembre cette année se produira le 31 décembre et s'appellera la pleine lune de la longue nuit. Les Européens y verront une éclipse partielle. Je suppose que les Québécois, comme d'habitude, préféreront regarder le Bye Bye...

Et quand un mois a deux pleines lunes, on appelle la deuxième la lune bleue.






Mais, cette nuit, notre pleine lune du loup ne sera pas comme les autres.
Comme le dirait Raoul : "Tonight is the night."

C'est ce soir que la lune atteindra son périgée minimal, c'est-à-dire que la lune sera le plus près de la Terre, soit 357 500 km. Ça ne se fait pas à pied, mais si vous prenez une bonne marche de santé ce soir, la lune vous enverra 30 % plus de lumière que d'habitude tout en paraissant plus grosse de 12 % que celle que nous verrons peut-être en juillet. Si on ajoute à cela la lumière réfléchie par la neige, c'est le temps d'aller faire du ski de fond ou de la raquette. Évidemment, soyez bien habillés et apportez un pieu d'argent, au cas où vous croiseriez un loup-garou. Pour les frileux ou les peureux, pourquoi ne pas essayer de faire geler des bulles ?


(Pas évident de les photographier, mais les bulles gelées ont presque un air de pleine lune.)

En fait, il faut en profiter, car comme la lune s'éloigne de la Terre de 3,8 cm par an, cet événement ne se reproduira plus. Mais qu'est-ce que quelques centimètres sur tant de kilomètres ? Négligeables ? Sachez qu'à long terme, nulle doute que ça diverge, la lune ne sera jamais plus aussi proche de nous que cette nuit.

La lunaison est de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,9 secondes. Et, petite coquine, comme la lune tourne autour de la Terre à la même vitesse qu'elle tourne sur elle-même, elle nous cache toujours une face.





À croire qu'elle complote dans notre dos...





2 commentaires:

Une Peste! a dit...

Janvier, la pleine lune du loup. On la dit utile pour le commencement et la conclusion. Le temps idéal pour "flusher" les mauvaises habitudes et en commencer de nouvelle.

J'hésite entre me morfondre d'inquiétude et... être contente pour la suite. Si je suis en peine demain matin, ce sera la faute de la lune. Pas de la mienne. C'est déjà ça de pris.

Sylvain a dit...

J'adore ce genre de billets :-)
Être dans la lune, c'est comme ça que je veux l'être ;-)