jeudi 28 janvier 2010

Pensée impure et citations célèbres

Partager

Un collègue et moi préparons un projet d'envergure.
La première semaine de cours vient de passer, nous sommes crevés.

L'éducation 2.0 ?
Ne touchez pas à ça, c'est dangereux pour la santé (physique, mentale, familiale, relationnelle).
Je suis très sérieuse.

Mon collègue, qui est aussi crevé que moi après à peine une semaine de cours, me dit :


"Savais-tu que si on allait travailler de l'autre côté de la rivière, on gagnerait 25 % de plus qu'ici où on parle de nous couper encore ?"


Pensée impure...

J'ai un ami qui est arbitre de foot dans les ligues scolaires. Il gagne le même salaire horaire que moi (même plus pour les joutes de haut calibre), ses frais de déplacement lui sont remboursés, il n'a ni préparation (outre s'assurer qu'il a un bon sifflet et ses feuilles de match), aucune correction (si ce n'est les deux minutes pour compléter les feuilles de match à la fin des parties).

"Tu pourrais être arbitre. On en manque, considérant tout le temps que tu mets, c'est bien plus payant que ta job de prof et en plus ça te remettrait en forme."


Pensée impure...

Un collègue et moi préparons un projet d'envergure.
La première semaine de cours vient de passer, nous sommes crevés.
Comme le projet exige des réaménagements importants, on a l'intention de commencer la préparation vendredi soir.
Passe alors un autre collègue qui saurait nous donner un bon coup de main.

"- Hey, Roland, es-tu ici vendredi soir ?"

"- Vendredi, je ne serai même pas ici de la journée. J'ai bien dépassé mon 35 heures cette semaine, alors demain, je rentre donner mes cours, mais vendredi, je n'ai pas de cours, alors je rentre même pas."


Je pense que Roland est assez autoritaire, assez imperméable et assez en forme pour devenir arbitre.

Moi, je vois les plaques d'immatriculation de mes voisins d'en face comme un message :

"Yours to discover"

3 commentaires:

Hortensia a dit...

C'est pas si mal l'Ontario quand on y pense... ;-)

Missmath a dit...

Peut-être... mais les Ontariens se couchent bien trop de bonne heure pour moi !

Hortensia a dit...

Je blaguais! Ils se couchent trop tôt, même pour moi! Et je ne pourrais vivre en anglais. Alors...