lundi 13 septembre 2010

Pensées impures

Partager

En conversation avec un collègue, un étudiant m'interrompt.

- Tu as une question, Zénon ?

- Non, je tenais simplement à vous remercier pour le bon cours de ce matin et vous souhaiter une bonne semaine.




J'ai vérifié : 17 ans.
Mineur.
Je ne peux pas l'épouser.

8 commentaires:

Le professeur masqué a dit...

Il n'a qu'à devenir un mineur émancipé et le tour sera joué! Il vous faut un bon avocat!

Le professeur masqué a dit...

Une petite source: http://www.maison-facile.com/013article_rubrique.asp?num=463

Sonia Geffrier a dit...

En tous cas, ça me met de bonne humeur !

mamzelle carneto a dit...

il est adorable !!

bibco a dit...

Oh! Un étudiant de la réforme? Bon, bon...ça a aussi du bon donc!

Missmath a dit...

PM : L'article finit mal : même émancipé, le jeune doit recevoir l'autorisation de ses parents ou tuteurs pour pouvoir épouser une vieille moche de mon espèce.

Sonia : Non seulement ça met de bonne humeur, mais ça efface radicalement toute trace de fatigue.

Bibco : C'est unanime de la part de mes collègues, les réformés sont polis, respectueux, attentifs, intéressés.

sylba a dit...

:)

Laure a dit...

Bonjour,

l'Afev organise le 22 septembre prochain la troisième Journée du refus de l'échec scolaire sur le thème des « souffrances à l'école ». Vous trouverez sur notre site internet www.refusechecscolaire.org une description de cette journée ainsi que le programme pour le débat parisien qui se déroulera à la Bellevilloise entre 13h30 et 17h30.
Nous espérons pouvoir vous compter parmi les participants et, si ça vous intéresse, n'hésitez pas à relayer l'information.
www.refusechecscolaire.org
www.afev.org