mercredi 8 septembre 2010

Première floraison

Partager

Un de mes anciens étudiants m'a écrit pour m'annoncer en primeur qu'il venait de déposer sa thèse de doctorat en mathématique. Il m'invite à sa soutenance.



Cette nouvelle m'a donné l'impression que mon arbre généalogique mathématique est en fleurs.

J'ai plusieurs étudiants qui ont complété des doctorats. En physique, en génie, en chimie, mais c'est (à ma connaissance), la première fois dans mon domaine, en mathématique.

Bien sûr, je n'y suis pour rien.
Il avait le talent et la passion bien avant de me connaître.
Mais au moins, je me dis que je ne l'ai pas dégoûté des mathématiques.
Et je dois l'avouer, je suis très fière.

Dire que l'hiver dernier, il me disait qu'il voulait tout abandonner...
et aujourd'hui, il fait son post-doc à Oxford.

4 commentaires:

Rouge a dit...

:) C'est vraiment une belle nouvelle ! Je comprends ta fierté !

Qu'il t'invite à sa soutenance, c'est une extraordinaire de belle reconnaissance, je pense !

charlesnadeau a dit...

Bravo Ivo!!!!!

Farid Mita a dit...

ça réchauffe le coeur!Vraiment!

Je me permets de citer Philippe Watrelot:

" ...Un des rares avantages de l’âge est de vous donner l’occasion de rencontrer d’anciens élèves. C’est là aussi un motif de satisfaction. Lorsqu’ils vous remercient ou vous témoignent de la sympathie ou lorsqu’ils vous rappellent un mot, une attitude qui les ont marqués. C’est aussi l’occasion de constater que ce qui marque durablement s’exprime plus en termes de compétences, d’attitudes que de connaissances..."

Hélène a dit...

Bravo!Vous le méritez bien. Vous semblez être une enseignante accueillante, stimulante et qui permet à chacun qui le désire d'aller plus loin.
Je me permets d'évoquer une citation de Paul Valéry qui figure sur le Palais de Chaillot et qui m'est chère :
"Il dépend de celui qui passe
Que je sois tombe ou trésor
Que je parle ou me taise
Ceci ne tient qu'à toi
Ami n'entre pas sans désir »