dimanche 20 mars 2011

L'opéra de 23 sous

Partager

Weby et moi allons au MET régulièrement.

En fait, que vous habitiez New York, Montréal ou Paris, le Met est beaucoup plus près qu'on ne le croit. Il se trouve dans un cinéma près de chez vous. C'est d'autant plus amusant qu'on peut s’y rendre habillés de nos guenilles quotidiennes, avoir des prises de vue incroyables, entendre des entrevues avec les chanteurs, le chef, le directeur artistique, voir l'arrière du décor pendant les entre-actes et bouffer pendant tout le spectacle !

Weby et moi allons faire baisser la moyenne d'âge de la salle.
Weby y est sans aucun doute une donnée aberrante parmi les têtes blanches, les fauteuils roulants et les cannes.

Pourtant...

Qu'y a-t-il de plus adolescent que l'opéra ?

Des passions poussées à l'extrême. Aimer et haïr jusqu'à tuer, jusqu'à mourir.
L'opéra, n'est-ce pas l'heureux mélange de jeux d'ado et de manga ?



On se laisse prendre au jeu, on se regarde quand on doute de la justesse de la note (les joies du direct) ou on se marre quand on en beurre trop épais.





Je crois même qu'on devrait offrir le cours Opéra 101 dans la formation générale obligatoire. Un 15 heures donné par une équipe multidisciplinaire de profs (un musicologue, un prof de poésie ou de théâtre et un prof d'architecture (pour les décors, la mécanique de la mise en scène)).

Quoi qu'il en soit...

Au deuxième entre-acte samedi dernier, je vais acheter un cornet de frites. 4,77 $. Je donne au jeune homme à la caisse un billet de 5 $. Or, malheur, il inscrit 10 $ et sa caisse enregistreuse indique : MONNAIE 5,23 $. Il regarde dans sa main et réalise que le billet remis en est un de 5 $ et que, par conséquent, il ne peut pas me remettre plus que ce que je lui ai donné.

Ah... je suppose que comme dans tous ces opéras, vous devinez la fin.

Eh oui, pour ne pas devoir appeler le gérant pour corriger l'erreur enregistrée dans la caisse, il a pris une calculatrice et effectué le calcul suivant :

5 - 4,77 = 0,23.

Je suppose que de constater qu'en inscrivant 5 $ de trop, il devait simplement me remettre 5 $ de moins était une opération mathématique beaucoup trop abstraite.

Vous me direz que ce n'est pas grave, l'important c'est le résultat.
Mais il reste que, comme l'opéra au cinéma, ça manque de classe.


P.S. : Je n'ai pas vu l'opération qu'il a inscrite, mais je refuse de croire qu'il ait pu faire 5,23 - 5 = 0,23 $.

4 commentaires:

Prof Malgré Tout a dit...

J'n'ai pas encore assisté au MET au cinéma. Je voulais voir la première partie du Ring de Lepage, mais je n'ai pas réussi...

C'est quoi ça Weby? L'amoureux?

Missmath a dit...

Weby : animal nocturne habitant un sous-sol et communiquant uniquement de façon électronique ou par grognements, mais qui arrive à chanter Glitter and be gay de façon tout à fait surprenante quand elle se pense toute seule.

Missmath a dit...

Et tu pourras te reprendre avec la Walkyrie le 14 mai.

Il y a des cinémas qui réservent les places. Pour du Lepage, il faut acheter ses billets tôt et choisir ces cinémas.

Lepage, c'est Lepage : du cinéma sur scène. Et là, c'est du cinéma sur scène au cinéma !

La mathématique de ce spectacle de Lepage, des fractales des paysages à l'inclinaison des plans, à l'optimisation des angles de vue, aux projections, juste ça, vaut le déplacement.

Prof Malgré Tout a dit...

J'ai toujours gardé le Ring pour le dessert. En d'autres mots, je ne connais pas! Toute ma vie, j'ai vu des gens entendre, voir ou lire des chefs d'œuvres pour la première fois en me disant que la première fois peut-être tellement bouleversante et géniale.

"Quoi? Tu n,as pas encore lu L'écume des jours?" Chanceux!"

Alors, pour la tétralogie, j'attends. D'être blasé par le reste? On verra... Parfois, je me dis qu'étant peut-être à la moitié de ma vie, je devrais commencer à relire ce qui mérite d'être relu et me taper le Ring.

Êtes-vous à Montréal?