lundi 5 mai 2008

Scratch

Partager

Il y a des gens que j'aime beaucoup, d'une part parce que se présentant à des lieues devant ce que j'aimerais devenir, ils me fascinent et d'autre part, parce qu'ils me transforment, améliorent le brouillon que je suis. Monsieur Jobin fait partie de ces gens-là.

L'histoire se passe à la clôture d'une enquête sur la culture mathématique. Un dernier atelier "hors enquête" est présenté par Monsieur Jobin à une vingtaine d'enseignants du primaire et du secondaire et quelques conseillers pédagogiques. Je m'occupe de l'animation ! (Ha!Ha!Ha! Comme s'il était possible d'animer quand Monsieur Jobin s'anime !)

Je m'attendais à un retour, à une discussion, à une clôture quoi. Je suis tellement vieux-jeu...

Monsieur Jobin commence donc, improvise. Il se raconte un peu. Raconte son malaise à voir l'école être si ennuyante pour les élèves et ce depuis tellement d'années. Puis, il nous avoue avoir découvert une lueur d'espoir qu'il propose de démontrer. C'est alors qu'il projette le petit chat de Scratch qu'il commence à animer.

"De késsé..." se dit intérieurement l'animatrice.

Certains professeurs, en particulier ceux du secondaire, regardent l'affaire avec le même questionnement. Mais certains enseignants du primaire ouvrent les yeux comme des largués en mer apercevant un radeau.

"C'est qui cet homme ?", me demande à l'oreille l'enseignant assis à ma droite.
"Gilles Jobin, il est conseiller pédagogique."
"Il faut que je l'invite dans ma classe !"


Houhouhouhou...

Je crois sérieusement que l'atelier Scratch aurait pu durer jusqu'à la nuit si je ne l'avais pas interrompu pour mettre un peu d'ordre dans cette clôture. Non, mais !

Remplacer les mathématiques au primaire par de la programmation. Comment un matheux, un vrai, peut en arriver à une telle conclusion ? Étrange...

Et voilà que Monsieur Lachance s'en mêle !

Hum...

Comme Weby s'ennuyait cet après-midi, je lui ai proposé de découvrir Scratch.


Ce n'est pas de ton âge, mais on va bien voir ce que c'est.


Après avoir placé deux instructions pour faire bouger le chat, Weby s'est jeté sur la souris pour explorer le logiciel et créer des personnages, les faire parler. Puis, je lui ai arraché la souris des mains et, je l'avoue, j'ai monopolisé la première demie heure et me suis franchement amusée. Mon premier obstacle... hum... je vais l'avouer bien honteusement et démontrer combien être de la génération de la calculatrice peut être handicapant : pour synchroniser mes apparitions, il me fallait additionner mes temps d'animation... 2 secondes + 12*0,3 secondes + 5 secondes + ... Mais, mais, mais, c'est de l'arithmétique élémentaire avec la priorité de la multiplication sur l'addition !

Sacré Monsieur Jobin !


Puis, pendant que je préparais le souper, j'entends la Miss qui m'appelle.

"Viens !"

En peu de temps, voilà ce qu'elle a créé :


Scratch Project
(Double-cliquez sur l'image pour visionner le projet.)


Et, s'il faut en croire le "titre", elle a même l'intention d'y retourner !

(Ok, ok, moi aussi ! Je veux tester les opérateurs, mais il est hors de question que je publie mes animations. Franchement ! Je suis une fille sérieuse moi ! N'insistez pas, le sujet est clos.)

0 commentaires: