jeudi 2 octobre 2008

Application quadratique

Partager




Admirant le point de vue appuyé à la balustrade de son balcon du 20e étage, à 70 mètres au-dessus du sol, Roger, hilare, échappe son dentier. Il est 19 h 34.

À 19 h 30, une prof de math mesurant 1,63 m et ayant un poids proportionnel à sa taille marche sur le trottoir à une vitesse constante de 5 km/h. À 19 h 34, la distraite matheuse se trouve précisément à 5,2 mètres du point de chute de la prothèse dentaire et se dirige précisément et directement vers celui-ci.

Sachant que la prof de math n’a aucune conscience de ce qui se passe et donc qu'elle ne changera rien à sa trajectoire ni à sa vitesse, marchera-t-elle sur le dentier tombé par terre ? Le dentier tombera-t-il derrière elle ? Recevra-t-elle le dentier sur elle ?

On supposera que le dentier est incassable, on négligera la résistance de l’air et du vent et on supposera également que son impact au sol ne le fera pas rebondir.


________________________________________________

Le pire dans tout cela, c'est de voir la hâte des étudiants à résoudre ce problème et leurs sourires malicieux trahissant leur espoir de découvrir que le dentier me tombera dessus.


Source de l'image : Unoriginal

4 commentaires:

Guy Marion a dit...

Mais pourquoi Roger a-t-il violemment éclaté de rire lorsque , du haut de son balcon , il a aperçu Missmath ?
(nouvelle teinte de cheveux, perruque mal positionnée ? )

Monsieur A a dit...

J'ai toujours adoré ce genre de problème. Mais... ne serait-ce pas un peu moqueur à l'égard des problèmes ultra-contextualisés [généralement armé d'un contexte inexistant]? Vous savez, ce genre de faux contexte pro-accommodements-raisonnable-féministe?

Sur la conversion d'unités, troisième secondaire :
"Aya, mécanicienne musulmane, doit faire un changement d'huile. Si la bouteille d'huile contient 1,18 L et que le réservoir contient déjà 351 cm³ d'huile, combien d'huile y a-t-il dans le réservoir après avoir vidé sa bouteille?"

J'ai entendu dire que certains livres de mathématique ne sont pas approuvés par le Ministère de l'éducation [du loisir et du sport], car les personnages ne respectent pas le quota de personnages féminins, ou de culture différente, etc.

Pourquoi les livres ne présentent-ils pas plus de mises en situations mathématiques de type MissMath ?

Missmath a dit...

Sachez, Monsieur Marion, que je ne porte pas de perruque et que mes cheveux sont d'un brun tout à fait naturel (bon, avec quelques rares cheveux blancs que j'ai décidé d'assumer). Par contre, il serait fort probable que je marche en pyjama ou avec une veste à l'envers ou...

Pauvre MELS... mais bon, il a tout de même un peu raison. Dans la vie, il faut des gens sérieux.

Guy Marion a dit...

Pas de perruque mais un pyjama,
c'est moins drôle que l'inverse ! Je prends note tout de même .