samedi 25 octobre 2008

Votre univers est-il si plat ?

Partager

Travaillant les bases et les dimensions, j'ai présenté ceci à mes étudiants.





Inutile de vous dire que ce petit 5 minutes permet de se recentrer dans le cours.

Après la pause, on s'est offert ceci :




Faut-il absolument voir pour croire ?

2 commentaires:

blagu'cuicui a dit...

Bonsoir @totues et tous,

Ces deux vidéo sont vraiment très intéressante. Le blog d'ABCMaths avait parlé à une époque d'un site intéressant donnant des exemple concret sur comment voir les coupe justement pour le passage à la 4ème dimension:

http://www.dimensions-math.org/

Pour les avoir toutes visionnées, elles sont vraiments intéressantes surtout sur le passages sur la création du nombre complexe i à partir de la géométrique.

Sinon, vous posez une question qui est des plus intéressantes. Déjà si nous nous limitons pas aux mathématiques dans cette questions et que nous ouvrons les débat de façon générale, nous pouvons constatez que la croyance en elle-même ne suppose pas d'avoir déjà vu l'objet de nos croyances. Tels des rêves en fait, certaines choses peuvent rester du domaine de l'abstrait et pourtant on peut y croire dure comme fer (des rêves d'enfant par exemple, les croyances religieuses est un autres exemples).

Si je prend d'ailleurs mon deuxième exemple, la religion ne demande pas de croire à partir d'un visuel (cela serait bien embêtant d'ailleurs) mais elle a le mérite de pouvoir faire avancer des vie et des populations toutes entières sous l'impulsion même de l'abstraction d'un croyance.

Sinon, si nous revenons dans un domaine plus scientifiques vu que le sujet de base le sous-entendait tout de même. Et bien, nous pouvons aussi dire que les plus grande avancer scientifique sont fait sur des objet ou des concept invisible à la base que ce soit la fission ou la fusion nucléaire (qui en a déjà vu une ?) mais si on va moins loin qui a déjà vu un électron, un proton, un photon, ...? ET pourtant cela régit une vie bien réelle. Nous avons d'autre exemple bien plus conceptuelle comme le boson de X par exemple qui n'existe que sur le papier mais à cela s'ajoute aussi la théorie des cordes ou encore celles du big bang.

Enfin, si nous revenons dans le domaines des mathématique si nous avions pas mis en place les nombre complexe ni imaginaire (et donc non visible) bien des problèmes serait encore à ce jour non résolu car le passage en complexe peut simplifier bien des démonstrations. Et je pourrait continuer aussi dans le domaine de l'astronomie où à partir de comparaison rigoureuse et d'analyse nous sommes capables de déterminer la structure d'un objet céleste ainsi que sa composition sans jamais avoir prélever le moindre fragment de la structure en question (imaginé si il avait fallu chercher des échantillon de Soleil pour connaître sa composition ;)).

Le débat reste ouvert car je n'est aborder qu'une seul point de la question et les cartésien pourront me reprocher d'avoir aborder les religions comme axe de développement c'est évident et d'autre m'objecteront l'utilité des nombres complexe qui ne sert que dans des domaines qu'il ne connaisse pas et il vive très bien sans c'est tout aussi évident mais il faut bien démarrer par analyser quelque chose et c'est un choix d'avoir pris deux axes qui me semblait intéressant en soi en tout cas.

Bonne continuation pour votre blog!

Cordialement,

Missmath a dit...

Merci d'enrichir ce blogue de vos précieux commentaires.