jeudi 13 novembre 2008

La fin des mathématiques

Partager

'

Comme visiblement personne ne s'insurge contre le papillonnage dans la formation mathématique au secondaire

Comme visiblement personne ne s'inquiète du fait que de plus en plus de parents cherchent des tuteurs en mathématique pour leurs enfants

Comme visiblement personne ne s'interroge sur l'étendue du contenu vue en mathématique dans les divers profils du secondaire

Comme visiblement il semble accepté de tout démonter la pyramide de Bloom pour solidifier celle de Krathwohl

Comme visiblement les profs n'ont pas de voix et le MELS se prend pour Mam Goudig





Je prévois, ce 13 novembre 2008 à 23 h 23, que si la tendance se maintient, les mathématiques deviendront très prochainement une discipline de musée.

7 commentaires:

Nick a dit...

Ah la, c'est très pessimiste ça... je ne crois pas que les professeurs ayant réellement une passion pour l'enseignement des mathématiques puissent se laisser abattre comme ça...

Moi je ne crois pas que ça doit disparaître des écoles secondaires en tout cas!!

Nick a dit...

Ah, et je prédis aujourd'hui 13 novembre à 23h50, que Charest ne reviendra pas aux prochaines élections.

=)

Anonyme a dit...

Wow...

- Monsieur A

Sylvain a dit...

Des fois, la nuit où il fait noir sans lune, je me dis que c'est l'école au grand complet qui va peut-être devenir un musée...

Nick a dit...

Toute notre société au complet va devenir un musée...

Blagu'cuicui a dit...

Je ne vois pas le soucis de prendre des "tuteurs" aussi appeler professeur particulier pour les enfants si ceux-ci apprenne mieux ainsi que par un enseignant qui ne leur donne pas le goût des mathématiques.

Comme visiblement, il y a des professeurs qui ne savent pas faire leur métier

Il est plutôt normal de se tourner vers quelqu'un d'autre surtout quand les élève en question ont des capacités sous exploité par leur professeurs ou détruit par en enseignement anti-pédogique.


Comme visiblement il y a des élèves pour qui les mathématique n'est qu'une science abstraite sans intérêt

Je pense qu'il serait donc temps de revoir la formation des enseignant au grand complet et de la pédagogie dans sa totalité (qui ne s'enseigne pas bien entendu). Car comment faire apprécier les mathématiques si certains professeurs ne les aiment déjà pas??? Je ne parle pas pour vous Miss Maths bien entendu votre blog prouverait le contraire. Mais certains professeurs tue l'envie dans l'oeuf à faire des mathématiques.


Comme visiblement la vie suivra son cours, elle apprendra donc comme à son habitude les mathématiques à nos cher tête blonde car l'avenir ne se fera pas sans avancées technologique ;).

Il y a des haut et des bas dans la vie mais la passion des mathématiques est une choses intarissables pour un prof comme vous Miss Maths sinon vous n'auriez même pas posté ce billet :).

Il faut juste aller contre le vent et enseigner comme on l'entend. Car après tout, nous ne sommes pas inspecté tous les jours ;).

Missmath a dit...

Blagu'cuicui, cette critique de la formation des enseignants méritent que j'écrive à ce sujet le billet qui me trotte dans la tête depuis trop longtemps.

Sylvain, si seulement cette pensée que tu as venait me hanter que pendant les nuits noires...

Heureusement, il reste quelques phares qui éclairent encore la nuit et qui font entendre leurs cornes de brume le jour.

Où est passée Stéphanie ?