mercredi 23 septembre 2009

Pensée impure

Partager

.


Et si l'évaluation critériée permettait vraiment d'augmenter le taux de réussite ?



Arrrggggggggg

6 commentaires:

blagu'cuicui a dit...

Est-ce que tout doit se mesurer en tant que profit?

C'est plutôt ça le débat de fond. En gros est-ce que l'échec n'est pas une bonne chose en soit dans le sens plus formateur que l'amélioration constante du taux de réussite?

Mystère...

Anonyme a dit...

Pour moi, c'est évident que oui!

Diviser une évaluation en objectifs partage toutes les connaissances à évaluer.

Diviser une évaluation en critères partage des aptitudes, parfois de manière subtile, qu'on ne veut pas toujours évaluer.

Je n'aime pas beaucoup les grilles.
Je préfère les arbres!

Anthony

Christian Jacomino a dit...

Ma propre contribution est ICI. Amitiés.

mathoscope a dit...

Pourquoi ce argggggggg ?
C'est peut être une excellente façon de lutter contre la constante macabre...

Missmath a dit...

Anthony, parle-moi des arbres.

Prof Malgré Tout a dit...

Oui.
Y a que les vraiment nuls qui ne réussiront pas.