mercredi 17 février 2010

Adieu...

Partager

'


Demain, j'annoncerai officiellement à mes étudiants de calcul avancé, mes étudiants qui ont des iphones, des cellulaires, des calculatrices, des portables, qui sont toujours branchés, je leur annoncerai officiellement que pour leur examen, ils n'auront droit à aucune calculatrice.

Pas de calculatrice à affichage graphique.
Pas de calculatrice scientifique.
Pas de calculatrice.

De quoi écrire, corriger et c'est tout.

Un retour en arrière ?
De l'éducation -2.0 ?

Ha !

Je ne veux pas vérifier si ces futurs ingénieurs savent appuyer sur les bons boutons comme des bêtas, je veux vérifier s'ils sont capables de réfléchir jusqu'à espérer faire Génie ! Savent-ils être créatifs devant un problème de mathématique ?

J'ai tâté le terrain aujourd'hui, j'ai reçu des regards assassins des étudiants.

J'ai aimé.

Je songe à me dessiner des spirales rouges sur les joues lors de la surveillance de l'examen pour leur faire comprendre que ce n'est pas du sadisme, c'est pour leur bien.

M'enfin, si jamais je n'en sortais pas indemne, je tenais vous dire adieu.





Source de l'image : Billy, la célèbre marionnette des films Décadence (Saw pour les Français !!!)

20 commentaires:

Gaël PLANTIN a dit...

EH !

N'oublie pas ton cousin dans la rédaction de tes dernières volontés !

Adieu donc, Ô matheuse !

P.S. : n'oublie pas de retourner les règles plates pour éliminer les anti-sèches...

Sonia Geffrier a dit...

Bon dernier voyage, alors !
Tu nous raconteras, l'au-delà ? ça doit ressembler à + l'infini...

Une Peste! a dit...

Ouch!

J'ai hâte de lire la suite ..

Bonne chance!! ;-DD

unautreprof a dit...

Oh! Tu es dure, pauvres jeunes.
;)

Le professeur masqué a dit...

Adieu madame la professeure...

Tchuvak a dit...

Je suis totalement derrière toi. Au cégep de Jonquière, nous interdisons toujours les calculatrices graphiques et depuis un an, les scientifiques aussi pour les étudiants en Sciences Nat. Ceux-ci ont protesté un peu, mais maintenant, ils sont capable d'additionner des fractions et de multiplier 13x42 sans pitonner :)

Blagu'cuicui a dit...

En france, dans les études supérieur de mathématiques, on va dire que la calculatrice est une chose qu'on ne connaît pas beaucoup en fait. Aussi bizarre que celà puisse paraître en plus mais la plupart des concours pour devenir ingénieur sont sans calculatrice ne mathématiques aussi si mes souvenirs sont bons (pas tous je l'avoue mais tout de même je me souvient pas avoir touché de calculatrice autre part qu'en physique pour y écrire le tableau périodique depuis que je suis dans les études supérieurs et franchement, ça va, pas de séquelle encore ptdr!!).

Bon courage mais tu leur rends service donc continue :).

Pierre-Luc a dit...

Quand j'étais au Bac, un de mes profs de calcul avait aussi pris cette décision.

Ça m'a pas tant dérangé puisque tout se simplifiait assez bien.

Mais dans la nervosité et le stress, j'avais écrit 6 à la deux = 26. (même si je sais TRÈS bien que c'est 36)

Il m'avait enlevé la moitié de mes points parce qu'il considérait que c'est une erreur impardonnable venant d'un étudiant du Bac...

Et pourtant j'avais le reste de la logique.

Jonathan Livingston a dit...

Wow! Mais que fais-tu des gens qui nous disent que nous devons faire développer la relation, euh les compétences avec les machines? Avoir le portable dans la peau. Quoi? Tu veux enlever la calculette?

Quelle courage! (pour l'époque)

Adios la «mâteuse» d'élèves techno-gâtés pourris

The Dude a dit...

Quelle folie !

Comme Une peste, je dois dire que j'ai hâte de lire la suite.

Une autre classe de math, un autre laboratoire...

Bon courage !

Anonyme a dit...

Vos élèves vous remercieront plus tard! Chez moi la calculatrice a toujours été interdite: et personne n'en est mort.

bibco a dit...

Hum...ça fait quelques jours là. On s'inquiète?

Missmath a dit...

Bibco, je t'adore.

En fait, ce qui m'inquiète, c'est que plus je vieillis, plus je prends un grand plaisir à constater à quel point je peux avoir de l'autorité.

HA!HA!HA!HA!

L'examen est demain (oui, oui, lundi) et je vous raconterai tout !

Missmath a dit...

Amis français, vous avez été la source d'inspiration sur ce coup-là.

Mais je suis bien heureuse de constater que Jonquière a osé avant moi !

Et si je vois un 6 à la deux égal à 26, je n'enlèverai pas la moitié des points !

The Dude a dit...

À bien y penser, j'ai quelques élèves dans ma classe de cinquième secondaire (on parle d'une classe SN enrichie) qui m'avaient eu en troisième secondaire il y a deux ans (quelle malchance... pour eux!)

Ces quelques élèves possédaient une belle calculatrice graphique ti-84 Silver flambette en troisième secondaire et possèdent encore et toujours aujourd'hui une belle ti-84 (presque flambette, semble-t-il). Et bien à ma grande stupéfaction (et à mon grand désarrois je dois dire), les seuls boutons encore utilisés sur cette calculatrice sont le "plus", le "moins", le "fois", le "divisé" et le "égal". Un d'eux est même venu me voir cette semaine pour savoir comment calculer un exposant (autre que 2) et une racine cubique.

Échec complet pour l'utilisation des ressources technologiques disponibles.

Les miens sont encore vraiment loin du traçage de courbes, de la résolution d'un système d'équations ou de la programmation en générale sur la calculatrice graphique.

Prochain cours : points bonis pour l'utilisation de la calculatrice graphique ! Et hop !

Missmath a dit...

Je vis totalement l'inverse.

Weby, qui est en 4e secondaire, a une Ti53 vieillotte et fait tout tout tout avec. Elle a reçu de l'école cette calculatrice avec une liste impressionnante de programmes (que je lui ai volés !) et son prof l'encourage à les utiliser.

Donc, les sommets d'une parabole, les zéros, les diverses factorisations, tout, tout tout est dans la calculatrice. Et pour trouver les intersections de deux cours, elle n'hésite pas une seconde : elle programme les courbes et se promène comme sur une wii vers le point d'intersection.

Bref, comme le dit le dicton, trop, c'est comme pas assez !

Math a dit...

Simple question: ont-ils eu à calculer une racine carré (ou autre) à la main?

Je m'étais déjà informé, et c'est long (de toutes les manières ^^).

D'ailleurs je ne pense pas qu'ils savent comment faire puisque plus personne ne l'enseigne ! ET à quoi bon cherché :-). Seuls les fous l'osent.

Anonyme a dit...

on peut avoir le sujet ?

sinon longue vie à toi .

Missmath a dit...

Diable, je me rends compte que les commentaires tardifs sont modifiés depuis fort longtemps !!! Désolée pour ma réponse encore plus tardive !

Le sujet... Fonctions hyperboliques, séries de Taylor et de Fourier et nombres complexes. Une première étape que j'ai appelée Hors d'oeuvre.

Missmath a dit...

Eh non, pas de racine carrée à la main et pas de calcul diabolique non plus, à moins de ne rien avoir compris au sujet !