mardi 24 juillet 2007

24 juillet - Journée fériée

Partager

Généralement, la fête des Patriotes est consacrée à la correction des examens finaux. La Saint-Jean se célèbre en rangeant, la fête du Canada en rénovant, la fête du Travail et celle de l'Action de Grâce à préparer mes cours (un jour, j'apprendrai peut-être à redonner les mêmes cours ou à arrêter de tout changer). Généralement, à Noël, je corrige et au jour de l'An, je remets officiellement les résultats.



Les fériés officiels, très peu pour moi, obligations obligent !

Mais, il est hors de question que le 24 juillet, fête de Weby, soit autre chose que journée fériée entièrement consacrée à la fêtée.



Bonne fête, bel oiseau.

3 commentaires:

angel a dit...

je trouve que tous les profs ont du courage d'assumer tout ca + des élèves tres sympatiques +les personnes ayant d'autres métier qui envient les deux mois de vacances (qui ne durent même pas deux mois)+les copies à corriger (pas seulement les jours fériés)

moi je dis...chapeau !!

Missmath a dit...

Chère Angel,

Le travail de prof est vraiment mal connu auprès de la population qui effectivement s'imagine que l'on n'a que quelques heures de cours à donner par semaine et des mois et des mois de vacances. La réalité est toute autre si l'on prend la peine de bien préparer ses cours, de bien encadrer ses élèves. Des heures de préparation, d'idées à mijoter, des heures de satanée correction. Mais aussi des inquiétudes pour tel ou tel élève qui ne va pas bien ou du temps à passer avec l'autre qui a besoin de parler. Être prof, c'est être organisateur, entraineur, planificateur, guide, conseiller, animateur, collaborateur, souvent apprenant (eh oui, les profs qui croient tout savoir sont souvent mauvais ou barbants), psychologue, administrateur... Pas facile...

Mais avoir la chance de passer sa vie avec des jeunes qui ont le goût de changer le monde et qui partagent leurs mille découvertes vaut bien la peine de consacrer tout ce temps à son travail. Et puis, il y a des collègues qui ont vraiment le goût d'avancer et qui nous motivent, nous donnent le goût d'essayer de nouvelles choses à notre tour. C'est vraiment stimulant. Car ailleurs, dans les autres emplois mieux rémunérés avec d'extraordinaires conditions, il y a tellement de vieux shnocks éteints que ça devient vite gris et morne.

Alors, moi je dis chapeau à vous les jeunes, et merci de nous faire une place parmi vous.

angel a dit...

Chère missmath,

Il est vrai que ce métier a des avantages :
-de gèrer plusieurs métier qui casse la monotonie habituel du "boulot" en général
-d'avoir une certaine autonomie dans les classes: pouvoir "modifié" le programme pour changer d'ambiance
-"de travailler la matière vivante"
-.........

mais.....(il y a toujours un mais)
trouvez vous vraiment qu'aujourd'hui les jeunes ont "le goût de changer le monde "ou "partagent leurs mille découvertes "? Juste en regardant l'ambiance des classes,on se rend compte que non,ce qui est bien dommage,c'est vrai,mais aujourd'hui cet ordre d'idée a presque totalement disparu.
Ils redoublent juste d'excuses en tout genre pour se justifier de ne pas avoir fait leurs éxercices ou d'être en retard.Mais surtout ils n'ont plus aucun respect pour rien ni personne.
On peut aussi ajouté que dans toutes les professions (même celle de professeur) on trouve des collègues motivateurs et des "vieux shnocks éteints"!!!
De plus,de refaire le même programme chaque année cela ne devient il pas fatiguant à la fin ?

En bref un métier très fatiguant,très mal jugé....

C'est pour tout cela que je trouve qu'il faut vraiment beaucoup de courage pour éxercer ce métier

a+ Angel