samedi 7 juillet 2007

7 7 7

Partager

Les lieux de culte se vident, les casinos débordent. Lucky 7.



Aujourd'hui, 7 juillet 2007, un nombre significativement plus important de couples ont décidé de s'unir officiellement. La chance était au rendez-vous : le 7/7/7 tombe un samedi, journée idéale pour organiser un mariage. Quand le destin parle, il faut l'écouter ! Les commentaires de quelques volontaires choisis par les journalistes parlent de superstition et de chance. Comme si la chance pouvait influencer la réussite d'un couple.

Regardons plutôt les statistiques.

Au Québec, le taux de nuptialité est passé de 6,5 pour mille en 1900 à 2,9 pour mille en 2006 (depuis 2004, les conjoints de même sexe sont inclus dans les statistiques).

Au Québec, 70 % des couples sont mariés légalement et 30 % vivent en union libre. Dans le reste du Canada, 90 % des couples sont mariés légalement.

Au Québec, en 2003, 53 % des mariages se sont terminés par un divorce (38 % au Canada). Attention, pour avoir divorce, il doit y avoir eu mariage. On ne compte donc pas ici les unions libres désunies (ou libérées, selon le point de vue). En 2004 et 2005, environ 22 % des nouveaux époux étaient d'anciens divorcés. D'ailleurs, il est assez intéressant de constater que les veufs et les divorcés ont tendance à se remarier assez rapidement. On ne mentionne pas le nombre de divorces au passé des nouveaux mariés, ce qui aurait été intéressant. Combien y a-t-il de ces gens qui aiment tellement les mariages qu'ils s'en offrent un, comme Celine, tous les cinq ans ?

Enfin... on constate également qu'il y a deux fois plus de veuves que de veufs qui ne se remarient pas. Ce qui n'est pas sans rappeler un refrain célèbre de Boris Vian !

Donc, pour s'aider davantage, jeunes fiancés, non seulement fallait-il la chance d'un 7/7/7, mais choisir de se marier ailleurs qu'au Québec avec une personne célibataire ayant la même langue maternelle. Pfffff...

Chers lecteurs-trices, dans ma grande générosité, je vais vous donner le secret, la recette infaillible pour ne jamais divorcer : ne vous mariez pas !

Sources : Institut de la statistique du Québec

2 commentaires:

Louis Raymond a dit...

Comme l'exprime merveilleusement bien feu Georges Brassens dans sa chanson: "Non demande en mariage", il chantonne dans son couplet la phrase suivante qui me restera toute ma vie: "Si tu veux pas que ta femme t'emmerdes ... te maries pas, te maries pas!!"

Missmath a dit...

Un lien à voir : http://www.time.com/time/photogallery/0,29307,1641281,00.html

Il démontre, entre autre, que le mariage ne peut pas être forcément le plus beau jour d'une vie et que... c'est pas parce que vous êtes moche que vous n'êtes pas marié !