lundi 1 octobre 2007

J'abandonne

Partager

Voilà quelques sessions que je me tue à tenter de convaincre mes étudiants par des moyens très persuasifs de l'utilité des rapports trigonométriques dans les triangles rectangles.

Je les ai tous essayés :
- concours de rapidité (aucun succès)
- mise en garde répétée
- comparaison des risques d'erreur
- exemples choquants présentant la quête d'un angle caché par la calculatrice (quelques chocs cognitifs, mais comme ces cas ne se présentent pas dans les triangles rectangles, l'effet est de courte durée)

J'ai donc décidé, en ce premier jour d'octobre 2007 à 1 h 42 du matin que j'abandonne.

Adieu rapports trigonométriques. Je me joins au péché et j'accepte l'abus de la loi des sin.



Visonnaires, vous constaterez que le bouton TAN est en voie de disparition sur les calculatrices. Continuez mon combat. Moi, je pars convaincre les étudiants qu'il leur serait peut-être utile de savoir qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une calculatrice pour évaluer le sinus de 90° quand ils appliquent leur loi des sin chérie...

2 commentaires:

Monsieur A a dit...

Ils doivent alors se casser les pieds à vouloir trouver cet angle :

Triangle

Missmath a dit...

Mais non voyons !

Tu vois, Monsieur A, c'est de la débrouillardise cognitive ! À défaut de pouvoir retenir tout ce que le prof bourre dans le crâne (voir ton billet sur le nouveau programme du 3e secondaire euh... première année du 2e cycle, euh... en tout cas...), les élèves ne retiennent que le minimum utile. Donc un petit coup de Pythagore et un petit coup de loi des sin et l'affaire est réglée.

Bien sûr, c'est un peu plus long, mais le temps n'a plus d'importance. C'est d'arriver au résultat qui importe, pas la manière d'y arriver.

Bien sûr, c'est nettement moins élégant... HA!HA!HA! Plus personne ne parle d'élégance en maths, voyons, c'est démodé !