mercredi 23 juillet 2008

Le voile sur les cours d'été

Partager

Alors que le rapport de la commission Bouchard-Taylor conclut avec des explications très claires que le voile ou le hijab devraient être tolérés à l'école, l'établissement secondaire qui offrira cet été les cours de reprise aux élèves de plusieurs écoles différentes l'interdit formellement. C'est d'ailleurs la première fois que je lis un tel règlement, mais bon, je ne fréquente beaucoup ce milieu.


Alors je pense à Samira qui porte le voile depuis son primaire et qui est maintenant en troisième secondaire (enfin première année du deuxième cycle du secondaire... pfffff) et qui se cache au fond des vestiaires pour montrer ses beaux cheveux à ses amies pour s'assurer qu'aucun garçon ne les voit. Si Samira doit faire des cours de reprise, je crains pour elle que ça n'ira plus du tout...

7 commentaires:

Profdeplus a dit...

Je connais une commission scolaire où plus d'une enseignante et plus d'une élève portent le hijab. Quand on se compare, on se console!

bibco a dit...

Je ne sais pas comment réagir à toute cette histoire de hijab. D'un coté, ça touche à la liberté de la personne...sauf que le hijab n'est pas pour moi un symbole de liberté mais bien de soumission. Et la liberté de la personne pour mes petits élèves qui doivent laisser à la maison les vêtements ou petits accessoires modes à la fameuse tête de mort si populaire chez les jeunes que même Paul Frank, le créateur du gentil singe l'a utilisée...qu'en est-il de leur liberté?
À ceux qui diront que le hijab n'est pas une singerie mais bien le symbole d'une religion millénaire, je répondrai fermement que la religion n'a rien à faire dans les écoles....
Alors voilà pour mon opinion...mes idées sont en pleine diaspora!

Missmath a dit...

Bibco, je suis vraiment contente que tu aies laissé ce commentaire.

En ce me concerne, et je crois que ma position est clairement exprimée sur ce blogue, je suis contre l'interdiction du hijab, de la kappa ou de la petite croix dans le cou autant que je suis contre les cours d'une religion donnée dans les écoles. L'école doit être laïque, c'est-à-dire indépendante de toute religion, mais elle ne doit pas pour autant prôner l'athéisme en "brûlant" tous les symboles religieux. S'il est vrai que le port du hijab est souvent forcé chez les plus jeunes, cela, à mon avis, ne concerne pas l'école. Peut-être qu'un cours de culture religieuse pourrait apprendre aux musulmanes que le port du hijab n'est pas obligatoire et qu'alors elles pourraient s'en servir comme argument pour montrer leurs cheveux ! Quant à moi, quand je vois certains panneaux publicitaires et certains vidéos avec des grelouches, j'ai presqu'envie de porter la burqa pour me distinguer du clan de ces pseudo-nymphonanes.

Cependant, je suis entièrement d'accord avec toi concernant la fameuse tête de mort. Est-ce que le fait de porter ces chandails rend plus violent ?

En fait, je suis contre les vêtements qui nuisent à la concentration des élèves (ou de leurs professeurs) en stimulant l'instinct de reproduction plutôt que le désir d'apprendre.

Ceci dit, je suis peut-être à côté de mes pompes, car j'enseigne dans un milieu bien différent de celui des écoles secondaires ne serait-ce que parce que la majorité de mes étudiants sont majeurs.

bibco a dit...

Et bien imagine, moi j'enseigne au primaire, même pas au secondaire...alors les interdictions coté vêtements, on en a beaucoup...
Mais tu soulèves un point intéressant là, tu dis que le cours sur les religions pourra faire la lumière sur les véritables fondements de certaines d'entre elles. Ce qui veut dire que certaines croyances seront nécessairement heurtées. Qu'arrivera-t-il à ces jeunes musulmanes à qui l'on apprendra que ce que dit papa n'est pas tout à fait vrai?
Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres... Au secondaire surtout cela risque de susciter certains bouleversements dans les chaumières...
Pour le mieux j'espère.
Et pour ce qui est de l'habillement déshabillé de certaines ados je conçois ce genre comme étant un signe de soumission encore plus insidieux.

bibco a dit...

Et bien imagine, moi j'enseigne au primaire, même pas au secondaire...alors les interdictions coté vêtements, on en a beaucoup...
Mais tu soulèves un point intéressant là, tu dis que le cours sur les religions pourra faire la lumière sur les véritables fondements de certaines d'entre elles. Ce qui veut dire que certaines croyances seront nécessairement heurtées. Qu'arrivera-t-il à ces jeunes musulmanes à qui l'on apprendra que ce que dit papa n'est pas tout à fait vrai?
Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres... Au secondaire surtout cela risque de susciter certains bouleversements dans les chaumières...
Pour le mieux j'espère.
Et pour ce qui est de l'habillement déshabillé de certaines ados je conçois ce genre comme étant un signe de soumission encore plus insidieux.

bibco a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
bibco a dit...

Trois fois sur le blog remettez le commentaire...j'en ai effacé un, incapable d'effacer le deuxième...hum...désolée.