lundi 7 juillet 2008

Pensée impure

Partager

'


À bien y penser, nous apprenons peu de choses utiles à l'école.

Ainsi, une année, nous découvrons une magnifique petite bestiole qui a la même couleur que les étamines de nos lys. Tellement mignonne que nous prenons le temps de la photographier.



Puis, nous trouvons que la bestiole aime un peu trop nos lys, alors nous commençons à la récolter. Mais c'est une coquine qui sait très bien se cacher. Quand il n'y en a plus, il y en a d'autres ! Impossible d'en faire le contrôle.

On s'obstine un an. Puis, quand on voit qu'elle est de retour, on lui cède la victoire... et on arrache les lys.

Bouhouhouhouhou...

Cette bibitte s'appelle criocère du lis, originaire d'Europe, elle s'est installée en Outaouais en 1980. On ne lui connaît pas de prédateur et on dit qu'elle aurait un goût désagréable. (Ok, qui détermine le goût des insectes ?) Sa particularité ? Elle a son anus sur le dos et se recouvre d'excrément quand elle se sent menacée.

Mignonne ? Pffffffffffffffffff, c'est une vraie m... ... malédiction !

2 commentaires:

Sylvain a dit...

Faut que je te montre une photo où une platebande complète de lys est complètement ravagée par une colonie fort nombreuse de cet insecte tant haï par les amateurs de lys... Demande à ma belle-mère (et à sa fille) (et aux soeurs de ma belle-mère tant qu'à faire!) de te parler de cette bibitte : les termes seront tout sauf élogieux :-)

Missmath a dit...

Je n'ai pas photographié mes lis avant de les arracher, j'aurais eu du mal à faire la mise au point avec tant d'eau dans les yeux. Il n'en restait que la tige et les bourgeons remplis d'insectes rouges qui se reproduisaient sans aucune pudeur devant moi.

(Pour la photo, tu connais mon adresse de messagerie, je crois.)