samedi 2 août 2008

Tête de massue de Narmer

Partager



On n'entend peu parler des mathématiques africaines et des grandes civilisations qui y ont existé.

Voici un document sur les nombres au temps du roi Namer qui vivait en Nubie, aujourd'hui une partie du Soudan. C'est la civilisation nubienne qui a donné naissance à la civilisation égyptienne.

Avec ce qui se passe en Irak (Sumer) et au Darfour (Nubie), j'ai parfois l'impression que l'on massacre les racines de l'arbre de notre évolution.






J'avoue que le présentateur me fait bien rigoler (on dirait du RBO) et la finale est grandiose. Eh Monsieur, il ne faut pas quand même pas pousser Mémé dans les orties !

4 commentaires:

Frankie a dit...

Ce message n’a pas de rapport avec le billet en cours. C’est la première fois que je viens sur ce blogue. Depuis que je navigue sur la blogosphère des gens d’ici, j’ai peu rencontré de blogues mettant en priorité les sciences et les maths.

Je me demandais, tu dois sûrement enseigner le calcul différentiel et/ou le calcul intégral ? Puis, as-tu un domaine d’application pour les maths (ex : annuités, applications physiques, stats, etc) ? Car la perception que j’ai toujours eu des maths, c’est la même chose que l’alphabet : bien connaître son alphabet sans utiliser de mots, ça ne sert pas à grand-chose. C’est pour cela qu’il est bon d’avoir un domaine d’application : - )

Missmath a dit...

Bonjour Frankie et sois le bienvenue dans le brouillon.

Je ne suis pas très fidèle dans les cours que j'enseigne, alors je crois avoir enseigner tous les cours offerts par mon Cégep, sauf les mathématiques appliquées à l'administration (voilà un premier domaine d'application). C'est donc dire que j'ai fait des statistiques et des mathématiques appliquées au génie mécanique, à la mécanique du bâtiment, au génie civil, au génie électrique, à l'informatique et à la biotechnologie. Je crois que tu trouveras là plusieurs domaines d'applications des mathématiques.

Par contre, je suis assez folle pour aimer les maths pour les maths, je les trouve thérapeutiques, exutoires et parfois tellement belles qu'elles deviennent émouvantes. Les mathématiques sont effectivement l'alphabet de la science, mais elles touchent à la philosophie, à l'art, à l'histoire, à la religion, au jeu, à la société... à tout quoi. Ceci dit, les fous peuvent voir des mathématiques partout, par contre, je conçois qu'il est possible de vivre heureux et sans doute plus équilibré sans faire de maths !

Frankie a dit...

« j'ai fait des statistiques et des mathématiques appliquées au génie mécanique, à la mécanique du bâtiment, au génie civil, au génie électrique »

Parlant de génie électrique, une discipline que je connais plus que bien pour la vivre à tous les jours de la semaine, jusqu’où as-tu été ? Voyage d’une onde plane uniforme (Maxwell), vecteur de Poynting, densité de courant, circuits logiques combinatoires et séquentiels ? Voire même les microcontrôleurs et tout ce qui est des Algorithmic State Machines ? Tu connais ?

Si c’est le cas, il est toujours bon de discuter avec quelqu’un qui sait de quoi on parle (ayant une bonne base) lorsqu’on touche à ses sujets spécifiques.

Missmath a dit...

Je serai ravie de discuter avec toi.