vendredi 21 décembre 2007

Effet secondaire d'une surdose de correction

Partager



et pourtant, ça ne bouge pas !

6 commentaires:

Monsieur A a dit...

Glaaaah!

Je commence ma correction demain. A-t-on une charge semblable? On fait un concours? Celui qui gagne sera le plus heureux.

- 70 examens de maths
- 20 rapports de labo
- Environ 60 encyclopédies

Et si la charge n'est pas comparable, on oublie ça :)

Gooba a dit...

Wouah! C'est hallucinant! Je ne suis pas dans une période de correction, mais c'est vrai qu'on a cette impression quand on en fait à la tonne.

Sylvain a dit...

J'ai vu cette image un peu plus tôt cette semaine. Merci de la placer ici : je saurai où aller pour la revoir ;-)

Correction : c'est quoi, ça ! L'étrange pile de feuilles qui rivalise avec l'épaisseur de la neige ? Ah ! Que va-t-on en faire ? La faire ruisseler de rouge, rouge-sang ou rouge-Noël, c'est selon !

Attention, pas trop de ketchup, c'est pas nutritif, pas politiquement correct, pas... oh et puis, zut ! ;-)

Missmath a dit...

Monsieur A : C'est clair, il nous faut du Prozac. Ça ne fera pas avancer la correction, mais au moins, ça ne nous dérangera pas !

Gooba : Les statistiques de ton blogue ont l'effet du prozac. J'ai bien hâte de voir les prochains résultats. Encore, encore, encore ! Je m'abonne.

Sylvain : Faut pas en prendre trop ! HA!HA!HA! (Remarque que si l'on considère la quantité de gens qui se saignent à Noël, je dirais que rouge-sang = rouge-Noël.)

Sylvain a dit...

Très intéressante équation économico-humanoïde !

Gooba a dit...

Tu parles des résultats de mes sondages? :o)