dimanche 9 décembre 2007

L'art d'être multitâche

Partager

Il faut me pardonner à l'avance ce billet : c'est la fin de la session.

Oui, je l'avoue. Même si Prof malgré tout a bien raison de ne pas le comprendre, j'aime les Trois Accords. Je connais la majorité des "succès" qui passent à Radio Cochonnerie (Radio Cochonnerie : si c'est poche, on l'a). Je peux vous chanter Fidélité de Fidel même sans avoir bu. Je suis peut-être celle qui a semé le démon qui habite Monsieur A ou est-ce lui qui m'a poussée à acheter l'anthologie de Michel Louvain : on ne le sait pas. Quoiqu'il en soit, j'ai honte d'être en retard sur ce phénomène que nous a fait découvrir hier Patrick Lagacé : LadyGripette. Depuis hier, je savoure ses centaines de vidéos déposés sur youtube et je l'envie.

Je l'envie parce que je suis certaine que Ladygripette s'amuse en faisant ça et qu'elle n'a pas eu cette pensée qui a traversé mon esprit quand j'ai vu qu'elle s'enregistrait en faisant du karaoke : ce serait là un superbe exercice de lecture rapide à proposer aux enfants.

Sérieusement, tous les enfants aiment chanter et pour suivre les paroles, il faut savoir lire et parfois lire assez vite. Maintenant, amusez-vous à changer les paroles pour éviter la mémorisation du texte des chansons. Voilà un bel exercice d'initiation à la poésie que de devoir écrire de nouvelles paroles de chansons. Faites ensuite chanter les nouvelles chansons en équipes et en choeur ! Ça peut être assez drôle. Un peu de DDR en éducation physique et du karaoke en français, en anglais ou en espagnol. Ça change du ballon chasseur ou des textes éducatifs ennuyants sur Jane Goodall ou Helen Keller !


Dans une entrevue à TVA, Ladygripette affirme dans sa grande sagesse :
"De toute façon, j'ai rien à perdre : j'ai rien, je suis su'l B.S." Imaginez le bonheur de n'avoir rien à perdre.

Mais Ladygripette, tu as plus que tu ne crois : tu as des cigarettes, un ordinateur bien équipé qui te permet de t'enregistrer en faisant du karaoke, tu as ton petit mari et ton grand fiston en chest qui t'appuient, qui participent avec toi et qui te défendent et en plus, tu es multitâche !

Regardez-la clavarder sur MSN en même temps qu'elle enregistre en famille son vidéo. On dirait mes étudiants quand je donne les explications du laboratoire informatique !



Je ne sais pas... après ça, il me vient en tête le refrain de la Chanson de Jacky :

Être une heure, une heure seulement
Être une heure, une heure quelquefois
Être une heure, rien qu'une heure durant

Belle, belle, belle et conne à la fois.

Et comme finirait Serge Lama : Et je suis malheureuse...

Mais, pour oublier tout cela, quand il fait -20°C dehors, quand on a la chance comme Ladygripette d'avoir un ordinateur, rien de tel que le nouveau usbwine.





Ah... je vais déjà mieux.

0 commentaires: