samedi 28 juin 2008

Sexe

Partager

- En 2000, selon le Ministère de la Sécurité publique, on dénombrait au Québec près de 16000 victimes de crimes contre la personne commis dans un contexte conjugal. 85 % des victimes étaient des femmes.

- Selon Statistique Canada, les jeunes femmes de 15 à 24 ans sont celles présentant le plus grand risque d'être tuées par le conjoint ou l'ami intime. Selon le Ministère de la Sécurité publique, c'est dans cette catégorie d'âge que l'on retrouve le deuxième plus haut taux de signalement d'affaires de violence conjugale à la police.

- Sur une période d'une année, plus de 100 000 Québécoises, soit 6 % des femmes de 18 ans et plus vivant en couple, ont été vicitmes de violence physique del a part de leur partenaire. (Institut de la statistique du Québec, 2002).


Alors que dans son cours de moral, Weby apprenait ces statistiques dans un volet consacré à la violence dans les relations amoureuses, en sciences, elle apprenait la contraception et les infections transmissibles sexuellement.

J'avoue que sa réponse à la question 6 m'a bien plu (je l'aurais fait laminée si elle avait mis le s qui manque).





On parle de sexe, on parle de violence, la pornographie plus ou moins crue (dans le sens de "hard" et dans le sens de "crédible") est omniprésente. Je comprends Weby d'être dégoûtée par les relations "amoureuses".

Oh et si c'est la "nouvelle réalité", cloîtrez-moi avec !





Sources :
Les statistiques sont tirées d'un document de classe de deuxième année du premier cycle du secondaire appelé "La violence dans les relations amoureuses".

Image : Univers, science et technologie, cahier d'activités 2, 1er cycle du secondaire, éd. ERPI.

Vidéo : Le génial Bruno Bozetto, Baby Story, 1978 !

1 commentaires:

Félix GG a dit...

... le divorce XD