mardi 17 juin 2008

Étiquetée vous dites ?

Partager

Monsieur Jobin se demande quelles peuvent bien être les habitudes de lecture d'un prof de maths de Cégep... et comme je ne peux rien lui refuser, je re-je encore ! Par contre, je ne crois pas être très représentative de mes collègues. Appelons donc cela "habitudes de lecture d'une matheuse hurluberlue".


Où et quand ?

Ça dépend quoi. Devant un ordinateur où qu'il soit (avec igoogle, je sais toujours où j'en suis dans mes lectures quotidiennes), dans mon lit, sur mon coin de divan dans le salon, sur mon divan de lecture, dans ma baignoire, dans les files d'attente.


Comment je choisis mes lectures ?

Je suis fortement influençable. C'est souvent après avoir entendu parler d'un livre ou en avoir lu des critiques que j'achète ou que je vais à la librairie et que j'en ressors avec des lectures imprévues ! Monsieur Marion figure ici parmi les grands tentateurs de l'arbre des connaissances mathématiques.

Quel style de lecture ?

Ouf ! Pour garder le cerveau en état d'alerte, je lis beaucoup de blogues. Quelques revues ou des livres "sérieux" (mathématiques, sciences, histoire) et je me fais un devoir de lire les journaux lorsque j'enseigne en statistique. Pour la détente totale, des livres de cuisine, des partitions, des bandes dessinées et des livres pour grands enfants. Quand j'ai du temps ou quand j'attends, je lis des romans et des essais souvent parallèle. Je lis forcément Sénécal, puisque j'ai pour ainsi dire grandi avec lui (Patrick était le meilleur ami de mon frère du primaire au cégep). Présentement, j'ai dans mon sac Toxic de William Reymond (les propos sont intéressants, les statistiques qui veulent les défendre tout simplement hilarantes, un bel exercice d'auto-défense intellectuelle). J'ai sur ma table de chevet Millenium que je commence (sous l'influence de Prof masqué et Hortensia). À côté de la baignoire trainent le dernier Tangente, un cahier spécial de Sciences et Vie et la Chimie des desserts de Ricardo !


Qu'est-ce que j'attends de mes lectures ?


Du plaisir par la stimulation et l'évasion.


Mes petites manies ?


Quand j'ai la bonne idée de faire les courses le samedi après-midi, j'attends pour passer à la caisse en lisant le Devoir. J'adore l'odeur des livres, alors quand je les ouvre, je me mets le nez dedans pour les respirer avant de commencer à les lire. Je ne lis pas quand la mise en page est rebutante (police de caractères trop petites ou simple interligne sans espacement entre les paragraphes). Il m'arrive parfois de mettre des commentaires dans les marges sachant alors que ces livres me seront toujours utiles. Finalement, lorsque j'ai fini un livre que je ne relirai pas, après avoir vérifié que mes proches ne désirent pas le lire, je le laisse trainer dans des endroits publics en laissant une note sur le livre et en invitant la personne qui le trouvera à faire de même.

Voilà, je serais bien curieuse de lire les habitudes de lectures de plusieurs personnes, en particulier de Sylvain (qui changera certainement ses habitudes de lecture cet automne), Prof masqué, Hortensia (il me semble intéressant de voir comment lisent les profs de français qui lisent tout le temps !), Stéphanie et Charles-Antoine (qui dévorent des tonnes de livres tout en s'occupant de leurs quatre enfants) et Monsieur Marion. Je vous y invite, mais ne tague pas, faute d'étiquette !

1 commentaires:

Hortensia a dit...

Ohh, je répondrai avec plaisir.
Ça me fera écrire un peu. Je suis plutôt au neutre sur mon blogue ces derniers temps. Je pense que je récupère de la session.
Je suis assez curieuse aussi des habitudes de lecture des gens. J'ai hâte de voir si tu vas aimer Millénium. J'en suis au 3e tome. :-)