mardi 26 mai 2009

La Madame est fière

Partager

On dirait qu'à chaque dizaine, l'humain change de cap. Souvent nos jeunes qui approchent 20 ans partent à l'aventure : l'Europe sur le pouce, l'Amérique du Sud, la plantation d'arbres... ça doit être dans nos gênes de petit peuple d'explorateurs et de voyageurs.

Cette session, deux de mes meilleurs étudiants avaient du mal à se concentrer sur leur calcul différentiel et intégral.

L'une partait vers l'Afrique avec Jeunesse Canada-Monde.

L'autre s'offrait une aventure de kayak, mais pas n'importe quelle aventure... de l'Outaouais à la Côte-Nord (700 km) en kayak en solitaire pour le défi, certes, mais surtout pour ramasser des sous pour la recherche contre le cancer. Louis-Piérick a dépassé son objectif de 5000 $, il espère maintenant ramasser 7500 $. On peut le suivre à tous les kilomètres sur son blogue. Je souffle tous les matins (bon ok, midi) dans sa direction pour que les vents lui soient favorables.

Que l'on vienne me dire que nos jeunes ne font pas d'effort et ne recherchent que la facilité et je vous parlerai de ceux-là.

Je n'y suis pour rien dans tout cela, mais inutile de vous dire que la Madame est fière !


5 commentaires:

Sonia a dit...

Les vents favorables sont peut-être moins importants pour un kayak que pour un trois-mâts ?

Missmath a dit...

Ha ! C'est certain, mais ils ne sont pas négligeables pour autant.

Hortensia a dit...

Ils sont beaux nos jeunes! :-)

Guy Marion a dit...

"On dirait qu'à chaque dizaine, l'humain change de cap"
A chaque dizaine,vraiment ? A la quatrième,à la cinquième,etc...

T'as raison,madame,d'être fière .

unautreprof a dit...

Plusieurs des jeunes sont débordants d'espoir.
Je souffle avec toi.