dimanche 11 octobre 2009

Mise en évidence

Partager

'



Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d'un coeur
Que pour vous adorer forma le créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.


Alfred de Musset







Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.


George Sand


4 commentaires:

Anonyme a dit...

Attention,attention à ne pas travestir l'histoire.
Censure,imposture !
C'est George Sand l'initiatrice !

"Cher ami,
Je suis toute émue de vous dire que j'ai
bien compris l'autre jour que vous aviez
toujours une envie folle de me faire
danser. Je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit ..."

Abcmaths a dit...

Bon,d'accord,elle a attaqué un peu fort pour figurer dans le brouillon.

Blagu'cuicui a dit...

Cruyptage, décryptage, analyse symbolique (sybolisme) tout ceci est fort intéressant mathématiquement mais aussi culturellement parlant.

Mais maintenant il est l'heure de manger: Ga

;).

Missmath a dit...

Le premier billet avait les trois poèmes, mais j'ai censuré et j'ai enlevé le premier... je ne sais pas, sans doute de vieux reliquats du passage de la reine Victoria dans mes gènes !