samedi 26 juin 2010

Coup de vent de nostalgie !

Partager

En naviguant sur youtube, je suis tombée sur ce disque qui est, je le crois bien, le premier disque que j'ai eu de ma vie. Soufflée par un grand coup de vent de nostalgie.

Cette chanson est l'une qui m'a marquée le plus. La fillette qui pleure en haut alors que les autres dansent, ça me dérangeait beaucoup. J'ai dû regarder cette image des heures pour essayer de comprendre.



Et aujourd'hui encore, je la regarde avec la même fascination et je ne comprends toujours pas.


Ma préférée était celle-ci :



Et le deuxième couplet de celle-ci :



Quand on chante : "Entends-tu le tonnerre qui roule en approchant, prends un abri bergère, à ma droite en marchant..."


Rooooooo, si petite et déjà si "romantale" !

(Avant que vous ne commenciez à me vouvoyer, je tiens tout de même à préciser qu'en 1958, j'étais loin d'être née, je n'étais même pas dans les intentions de mes parents qui alors ne se connaissaient pas. Je suppose qu'à cette époque les disques ne se démodaient pas aussi rapidement !)

5 commentaires:

Sonia Geffrier a dit...

Sympa, cette petite récré !

sylba a dit...

wouah!!! mais moi aussi ça me remue ces petites musiques...tout pareil :)

Nick a dit...

AH bah pour la photo où on voit cette petite pleurer alors que les autres danse, j'aurais mon explication. En fait, si je me fis aux de la chanson, oui la voisine semble tout avoir pour elle alors que chez la personne qui chante ce n'est pas le cas. Par contre, cela résume bien le fait que quelqu'un peut bien toujours avoir quelque chose sous la dent ou l'argent qu'elle a besoins, elle n'est pas heureuse pour autant.

Je crois donc que la petite fille est cette voisine qui, bien qu'ayant une famille ''riche'' n'est pas plus heureuse que cette famille ''pauvre''.

Mais ça reste mon opinion!

Une femme libre a dit...

Je pense comme Nic,la petite fille qui pleure, c'est la petite fille de la famille riche, celle qui a plein de pain, mais qui ne danse pas et pleure. Cette chanson de la capucine est un éloge de la pauvreté heureuse!

Ces chansons, ce sont les chansons de mon enfance, celles que ma mère me chantait,celles que j'ai chantées à mes enfants et que je chante à mon petit-fils. Un bel héritage, la chanson française, à ne pas oublier.

Missmath a dit...

Mais pourquoi la jeune fille riche ne partage-t-elle pas son pain avec les pauvre ?

Mais pourquoi la famille pauvre n'invite-elle pas la jeune fille riche dans leur ronde ?

Elle est toute seule, ils sont nombreux. Elle s'ennuie, ils s'amusent. Elle a du pain, ils ont faim. Pourtant, ils ont les mêmes habits.