vendredi 14 août 2009

Le monde du travail

Partager




Il faut toujours se méfier de ces statistiques présentées sans méthodologie. Même si l'on suppose que les moyennes des divers pays ont été obtenues à partir des mêmes critères, rien n'indique si l'on tient compte ou pas des emplois à temps partiel, des chômeurs ou des personnes qui ne font pas partie de la population active (assistés sociaux, prisonniers, handicapés...).

En supposant que... on constate qu'au Canada, on n'a pas trop le sens des vacances, contrairement à nos amis allemands, norvégiens ou néerlandais.

Détestant le chou cuit, les bretzels, le muesli et l'anguille, en ce me concerne, le compromis acceptable serait... hum... la France, là où l'on sait faire les ponts pour traverser les petites rivières et les trop longs jours entre deux congés !

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Le sens des vacances ça s'apprend? Dans quelle école?

Missmath a dit...

Il existe des cours pour apprendre à rire. Des cours de respiration. Des cours prénataux. Des cours de préparation à la retraite. Comme quoi, l'humain semble oublier ce qui devrait pourtant lui être si naturel. Une école qui permettrait d'apprendre le sens des vacances ? Il y aurait peut-être du cash à faire avec ça ! HA !

Zed Blog a dit...

Organisons un sondage sans aucune méthodologie que nous orienterons vers le souhait fortement majoritaire d'une formation là-dessus payée temps double.

Zed ¦D