lundi 31 août 2009

Pensée impure

Partager

Je viens de lire ce vœu :

"Longue vie aux nouveaux mariés !"


Tout est une question de mesure, mais ne devrait-on pas plutôt dire :

Longue vie au nouveau mariage ?

3 commentaires:

Le professeur masqué a dit...

Je ne sais pas pourquoi, mais ton billet me rappelle cette pensée de Guitry: deux personnes mariées peuvent-elles être heureuses? Oui, à condition de ne pas être mariées ensemble...

Pierre-Luc a dit...

Par la force des choses, dès qu'un des deux mariés meurt, le mariage s'arrête.

Alors la condition que les deux mariés vivent est essentielle.

Blagu'cuicui a dit...

Je pense qu'il faut replacer cette expression dans son contexte et surtout dans son époque.

Aujourd'hui où les divorces fleurissent, cette phrase "longue vie aux mariés" n'a plus beaucoup de sens dans notre époque plus troublé que sereine d'ailleurs. Donc ta remarque est judicieuse, il faudrait dire aujourd'hui "longue vie au mariage".

Seulement à une époque où le mariage est un sacrement et un consensus loyale et réciproque. En gros qu'on ne disait pas "oui" pour la forme mais plus pour le fond c'est à dire qu'il n'y avait pas ou peu de mariage sécable, la phrase avait tout son sens et il était pur comme sens. Car en effet, comme le dit Pierre-Luc, le mariage ne s'arrêtait qu'au moment de la mort de l'un des deux personnes donc la longévité de la vie était primordiale et au coeur même du mariage. Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui, hélas je dirai.

Heureusement, certain se mari encore pour que cela dur vu bien entendu! Le tableau n'est pas tout noir. Mais ta remarque, MissMaths, aurait été obsolète et ne te serait même pas venu à l'esprit en des temps plus ancien (comme quoi l'évolution des moeurs fait aussi évoluer la langue elle-même).