jeudi 4 mars 2021

Ça pue...

Partager

Onde de choc ce matin dans le monde de l'éducation : un de ses chercheurs très connus a été arrêté, accusé d'avoir commis des actes criminelles.  Dans la liste des commentaires que cette nouvelle a suscités, celui-ci :

On va devoir mettre à l'index toutes ses recherches et arrêter de les appliquer.

La remarque porte à réfléchir.

Qui oserait par exemple en médecine citer les travaux du docteur Mengele ? Il n'en demeure pas moins que les expériences médicales des camps nazis, aussi effroyables furent-elles, n'étaient toutes dénuées de valeur scientifique. Mais comment inscrire comme référence une personne ignoble sans souiller par la même occasion son propre ouvrage ?

Il y a quelques années (je pourrais même écrire il y a longtemps... comme le temps passe trop vite), j'enseignais l'histoire des mathématiques à un groupe d'étudiants dont deux musulmanes très rigoureuses.  Bien sûr, un grand chapitre de mon cours était consacré à la naissance de l'islam, aux conquêtes politiques qui ont permis, entre autres, le développement des mathématiques arabes.  Ces étudiantes m'ont appris deux choses.  Premièrement, à leurs yeux, toute représentation du prophète, même respectueuse, est choquante.  Deuxièmement, lorsqu'il est question de Mahomet, on ajoute psl à côté de son nom.  Psl pour paix sur lui.

C'est alors qu'en brassant cette soupe je me suis dit que si on ajoutait au nom de nos criminels un hem (honte et misère), on pourrait utiliser ce qu'ils ont fait de bon, voire d'exceptionnel, sans donner l'impression fausse d'approuver ce qu'ils sont.

Un des grands films du cinéma québécois est très certainement Mon oncle Antoine de Claude Jutra (hem).
Quant à l'aéroport...


samedi 16 novembre 2019

Une petite frette

Partager

lundi 20 novembre 2017

Nombre curieux

Partager

Il y a quelques jours, nous recevions le Congrès de l'Association mathématique du Québec.  Lors de l'un des ateliers, Christian Côté présentait un nombre assez curieux pour qu'il plaise à mon collègue Pierre-Luc et qu'il me charme à son tour.

Il se présente sous forme d'énigme.

Est-il possible qu'un nombre irrationnel élevé à une puissance irrationnelle donne un nombre rationnel ?

Nombre rationnel : Nombre pouvant s'écrire comme le rapport de deux entiers (une fraction quoi).

Nombre irrationnel : Nombre qui n'est pas rationnel.  Dâh.  Les irrationnels les plus célèbres sont e, π, √2.



mardi 14 novembre 2017

Bout de papier

Partager

Virginia Tech: Eric Standley from VirginiaTech .

jeudi 29 juin 2017

Grands crus classés

Partager

Quand je lis les recommandations que fait Anthony au ministère, je titube.

Savoir que l'examen de mathématique était particulièrement difficile est une chose, mais j'aimerais bien connaître la suite.

Fera-t-on échouer tous les élèves qui n'auront pas réussi ?
Dans ce cas, j'ai déjà hâte de recevoir les élèves si forts qui auront réussi à vaincre cette terrible épreuve.  Quel millésime ce sera ! Des grands crus classés !



Mais peut-être que devant les résultats catastrophiques, les notes seront normalisées ? Peut-être changera-t-on les pondérations ? Peut-être annulera-t-on certaines questions mal réussies ? Peut-être que la correction deviendra lâche... Et alors, on se retrouvera devant une horrible piquette. Que la montagne de correction sera belle !

Il serait tout de même étonnant que les fonctionnaires du ministère de l'Éducation aient des facultés docimologiques si affaiblies.

M'enfin, on dit que la vérité est au fond du verre.

À suivre...