Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du juin, 2011

Tableau blanc interactif

Eh oui... Ceux et celles qui me connaissent savent très bien ce que j'en pense . Or voilà que je constate qu'on commence à en installer dans plusieurs classes de mon école. (*Soupir*) J'avais la session dernière provoqué en duel la gang du département de physique qui tient tant à avoir des tableaux blancs interactifs. TBI vs Tablette PC. La gagnante se faisait payer à boire par les perdants. Ha ! Mon foie remercie encore le ciel que nos occupations nous aient empêchés de tenir ce débat. _____________________________ Premières journées de vacances, mon ami Jean-François , notre conseillère pédagogique stimulante, Weby et moi refaisons le monde quand tout à coup je leur raconte mes doutes concernant l'emplacement choisi des TBI dans certaines classes de nos quartiers généraux en mathématique. En bons pêteux de broue , Jean-François et moi convergeons rapidement vers les avantages de la tablette PC sur les TBI quand notre petite secondaireuse contestataire ose a

Magie Magie !

' Voici l'été, le temps des longues vacances. "Ze m'ennuie !" Avant que vos jeunes enfants ne découvrent les joies des jeux vidéo et des mangas sur internet, pourquoi ne pas faire alors un peu d'arithmétique subtile sous forme d'un tour de magie à l'ancienne ? L'affaire est simple, il vous faut : - 5 cartes ou fiches cartonnées - Deux feutres de couleurs différentes (nous supposerons ici un noir et un rouge) - Un minimum d'habileté de calcul mental - Du matériel pour noter (papier-crayon, iPod, ...) - Un bandeau ou un placard ou des téléphones cellulaires ! - Selon l'âge et le nombre de participants, une personne pour vous assister. Numérotez d'abord d'une couleur les cartes de 1 à 5. On prendra ici le noir. Numérotez ensuite le verso des cartes d'un feutre d'une autre couleur. Mais attention, le truc se cache ici : l'ordre est important. Au 1, on associe le 6. Au 2, le 7. Au 3, le 8. Au 4, le 9. Et final

Coeur de pirate

- Je vais t'attendre dans la voiture. - D'accord, c'est comme tu veux, ça ne devrait pas être long. Sauf que... à l'ère d'Internet, sans livre, sans musique, avec mon iPod perdu, plus de 2 minutes, c'est long. Il ne se passe rien dans le stationnement, même pas de plaques d'immatriculation intéressantes, pas de passants. C'est long. Inspection du tableau de bord de la voiture, il faut vraiment s'ennuyer. Puis mes yeux se dirigent vers cet espace vide sous la ventilation : l'Existoire et un iPod. N'ayant pas les clés pour fuir avec Desjardins, après un court dialogue avec ma conscience, je prends le iPod. J'y trouverai certainement un petit jeu pour patienter. Or voilà, le iPod est protégé par un mot de passe. Échec ? Certainement pas, voilà un jeu qui s'avère des plus amusants : trouver le mot de passe ! Y avez-vous déjà joué ? On ne trouve pas des appareils tous les jours ? Pfffffffff... vous n'avez jamais tenté

L'oeuf ou la poule ?

L'oeuf ? Ou la poule ? L'important dans ce dilemme n'est pas la réponse, mais la réflexion.

L'utopie scolaire

Définitions : c.i. = Charge individuelle d'un enseignant de niveau collégial. La c.i. s'obtient par un calcul mathématique aussi éloquent de celui qui permet d'obtenir la cote R. Il fait intervenir le nombre de préparations, le nombre d'étudiants, le nombre d'heures de cours, les libérations pour divers comités ou projets, bref plein de variables quantitatives qui en bout de ligne donnent une valeur qui ne doit pas dépasser 88 dans une année. Idéalement on visera 44 par session, chose qui n'est généralement pas possible. Une c.i.inférieure à 80 sera rejetée par l'administration du Cégep, puisque le MELS ne finance pas la sur-embauche. Plan cadre : Devis d'un cours. Le Ministère prescrit l'énoncé de compétence, le contexte de réalisation, les critères de performances, chaque cégep décide du contenu à couvrir pour atteindre ces critères. Navrant de constater le silence qui règne sur ce blogue. Essoufflement ? Non. Manque de temps. La ses

Construire sa conscience citoyenne

Weby me demande de l'amener chez sa grand-mère. En bonne grand-mère, celle-ci nous reçoit avec tarte, café, thé, sucre à la crème. Fidèle à son habitude, Weby dévore son morceau de tarte et y laisse la croûte. - Weby, dit la grand-mère, viens manger tes croûtes. - Je n'ai plus faim, dit Weby. - Viens, pense aux pauvres qui n'ont pas la chance de manger de dessert. Cet argument m'a fait sourire. Il m'a fait penser à ma mère et à ma grand-mère. Depuis combien de générations, pensai-je, sert-on cet argument ? Peut-être pas si longtemps que ça. Quand ils étaient petits, mes parents n'avaient pas de dessert tous les jours. Or voilà que Weby me sort de ma rêverie. - Justement, Grand-mère, je pense aux pauvres. - Ah bon ? - Si je mange mes croûtes, même si je n'ai plus faim, que se passe-t-il ? Rien, si ce n'est le fait que je risque de développer des problèmes d'obésité qui coûtera cher à la société et par conséquent rendra les pauvres plus pauv

Salut !

Mon pays c’est grand à se taire C’est froid, c’est seul C’est long à finir, à mourir. Entendez-vous les vents, les pluies, les neiges et les forêts ? Mon pays quand il te parle Tu n’entends rien tellement c’est loin… loin… loin… loin… Entendez-vous les vents, les pluies, les neiges et les forêts ? Mon pays, Claude Léveillée

Citation célèbre

. "Il y a quelques années, les enseignants fumaient dans les classes ou dans les écoles. Aujourd'hui, ce fait nous scandalise. Il en sera de même avec les cellulaires et ces gadgets. Bientôt, on se scandalisera d'avoir permis aux étudiants d'avoir eu ces appareils en classe." Un professeur de Cégep, permanent depuis peu, le 1er juin 2011