Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du novembre, 2010

Je m'engage dans la lutte

Et vous ?

Rush de fin de session

18°

Abu Dhabi. Le Hyatt. 18° d'inclinaison. Plus que la petite tour de Pise. Quelle élégance. Il n'est pas encore possible de réserver, l'ouverture de l' hôtel est prévue pour le début 2011. Il faut que j'écrive au Père Noël à ce sujet.

Les plaisirs de l'informatique

L'évaluation se fait électroniquement. À la fin de l'examen, les étudiants me soumettent leur fichier, je collige les fichiers dans un document de correction, je corrige ce document, puis je remets les fichiers corrigés aux étudiants. Compliqué ? Non, mon logiciel récupère les fichiers, un clic et tout est colligé, je corrige, puis un clic et chaque étudiant reçoit sa copie corrigée. Bref, ça n'enlève rien au fardeau de correction, mais ça économise les arbres et ça permet surtout de ne pas se gêner pour prendre de l'espace ! Enfin... quand je dis que ça n'enlève rien au fardeau de correction, ce n'est pas tout à fait vrai. Parce que quand le programme gèle avant que vous n'ayez sauvegardé le fichier de correction... eh ben, vous n'avez plus rien à corriger ! Et comme évidemment il y a toujours des étudiants qui après avoir vérifié que vous avez bien reçu leur fichier d'examen partent sans sauvegarder leur fichier, eh bien, il ne vous reste que

Pourquoi tous ces calculs ?

J'aime cette idée que pendant des siècles, les mathématiques ont été ralenties par les calculs. C'est ce qui a conduit à la construction de beaux algorithmes de simplification. Mais de nos jours, l'ordinateur peut faire tous ces calculs, alors pourquoi tant insister sur cette étape de la résolution de problème ? Une conférence de Conrad Wolfram.

Movember

Fin de la linéarité

Ça y est, l'engouement pour les tableaux blancs interactifs se manifeste de nouveau. À croire qu'il y a eu des soldes ! Depuis quelques semaines, on assiste également à la promotion de Prezi . Comme si les montagnes russes pouvaient rendre les présentations plus intéressantes. Prezi, Power Point... pfffff... Ça me fait penser aux premiers PowerPoint, quand leurs auteurs passaient plein d'animations inutiles peut-être pour souligner le fait qu'ils abandonnaient la projection de transparents. On ne les traiterait plus de "profs acéplates". Power Point, c'est si moderne. Oups, non, maintenant, c'est Prezi. Ou mieux, Prezi présenté sur un TBI !!! Mais qu'on se le dise : TBI, Prezi, Power Point, transparent, une présentation, ça reste une présentation, un spectacle, une vedette et son auditoire... et très peu d'applaudissements à la fin. Je n'ai jamais donné de cours avec un TBI. Je me suis amusée une fois sur la chose et non seulement

Rapports trigonométriques

Source : xkcd

C'est pas moi qui le dis...

Pour diverses raisons que je ne donnerai pas ici, je me suis refusé sur ce blogue de discuter de la formation des enseignants... ... mais quand ce n'est pas moi qui le dis, je ne vois pas pourquoi je ne le publierais pas !!! La Déséducation : un projet qui s'annonce délicieux.

Cube Rubik en 2 temps, 20 mouvements

Pour Monsieur A. Symbole culturel de la grande intelligence, le cube de l'architecte hongrois Ernö Rubik est né en 1974 pour devenir dans les années 80 le casse-tête le plus populaire du monde. Peut-être est-ce parce que, comme son auteur le prétend, ce cube 3x3 est la représentation de la vie, des trilogies mère-père-enfant, eau-terre-air, ciel-purgatoire-enfer, la naissance-la vie- la mort. Quoiqu'il en soit, il est devenu le symbole culturel de l'intelligence supérieure. Plus de 350 millions de cubes auraient été vendus partout dans le monde. Évidemment, l'algorithme de résolution a vite été diffusé, question d'avoir l'air intelligent ! Le plus populaire est celui de Lars Petrus . Mais plus rapide encore, la méthode des coins du montréalais Gaétan Guimond . Avec la méthode de Guimond (1982), le cube peut être complété après une cinquantaine de mouvements. Les concours peuvent commencés. Guiness, le cube à une main, les yeux bandés, sous l'