Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du juillet, 2007

Eternity II

On en parle presque plus que du dernier Harry Potter (j'exagère, mais à peine). Alors qui veut gagner des millions ? Fastoche, il suffit de répondre au challenge d' eternity II qui sera lancé samedi prochain. ( Challenge prononcé à la française, s'il vous plaît.) Fastoche, il suffit de placer 256 petits dominos à 4 côtés sur une planche de jeux. Le premier qui y arrivera gagnera deux millions de dollars US (et on lui donne jusqu'à décembre 2008 pour y arriver). Fastoche, il existe en plus près de 20 000 solutions. Fastoche, on peut même se pratiquer sur un modèle réduit en ligne ! Tellement trop fastoche que ce jeu n'est pas distribué au Canada. Que voulez-vous, les millions, c'est pas pour les colons !

24 juillet - Journée fériée

Généralement, la fête des Patriotes est consacrée à la correction des examens finaux. La Saint-Jean se célèbre en rangeant, la fête du Canada en rénovant, la fête du Travail et celle de l'Action de Grâce à préparer mes cours (un jour, j'apprendrai peut-être à redonner les mêmes cours ou à arrêter de tout changer). Généralement, à Noël, je corrige et au jour de l'An, je remets officiellement les résultats. Les fériés officiels, très peu pour moi, obligations obligent ! Mais, il est hors de question que le 24 juillet, fête de Weby, soit autre chose que journée fériée entièrement consacrée à la fêtée. Bonne fête, bel oiseau.

Un drôle d'ange est passé

Besoin d'un sourire mathématique ? Angel vous en procure sur son blogue Drôle de maths . De belles découvertes divertissantes offertes par un passionné de mathématique de 15 ans (ou une passionnée, je ne sais pas, mais on ne discutera pas ici du sexe des anges )... Le plaisir que l'on a à parcourir ses pages fait qu'on lui pardonne immédiatement ses petites fautes d'orthographe ;-) Bref, à voir pour se convaincre que les mathématiques sont autre chose que cette matière si barbante que l'on enseigne à l'école ! (Oh oui, j'importe cette expression !)

Si logique

Et cachez ce i que je ne saurais voir !

Simon Plouffe

La Presse l'a reconnu personnalité de la semaine en 2004. Il n'en demeure pas moins que peu savent qui est Simon Plouffe . Un fou. Un fou comme je les adore. Il est né le deuxième lundi du sixième mois de 1956 à St-Jovite. À 15 ans, il troquait une caméra reçue en cadeau contre une calculatrice avec laquelle il s'est amusé comme les jeunes d'aujourd'hui s'amusent avec un Nintendo. Mais, sa calculatrice l'a rapidement déçu par son manque de précision... À 19 ans, il bat les records de l'époque en récitant les 4096 premières décimales de Pi. Déjà, pour apprendre 4400 décimales de pi, il faut être fou. Ou informaticien. Simon Plouffe est analyste informatique. Maîtrise en poche, il n'aurait pas de doctorat (oui, les doctorats honorifiques devraient pleuvoir bientôt). Cependant, il est associé à l'UQAM. On doit à Simon Plouffe la découverte d'une formule permettant de donner la n-ième décimale binaire de pi sans devoir trouver le

Wii, encore !

Je l'avoue, j'ai touché à la Wii et je me suis amusée. Voici maintenant la Wii fit : Wii Fit E3 2007 envoyé par NonWii Pour donner le goût à nos étudiants de faire leurs exercices de maths, s'il te plaît, Nintendo, dépêche-toi de lancer la Wii Math !

Cartogramme

En analyse univariée, lorsque l'on veut représenter graphiquement l'effectif ou la fréquence d'un caractère associé à un secteur géographique, on utilise le cartogramme. Il s'agit en fait de la carte géographique de la région découpée en secteurs. La couleur de chacun des secteurs correspond à son effectif ou à sa fréquence. Les journaux raffolent de cartogrammes le lendemain des élections. (Jacques Parizeau dirait que ça permet de mieux voir la couleur des "votes ethniques et de l'argent" !!!) L'inconvénient du cartogramme est qu'il implique la connaissance de la géographie du lieu. Ainsi, dans le cartogramme présenté ci-dessus, si je vous demandais de pointer le secteur Rivière-des-Prairies, plusieurs d'entre vous seraient bien embêtés de le retrouver sans consulter d'autres sources. Les cartes interactives (comme celles que vous obtenez sur le site de l' Agence de la santé et des services sociaux de Montréal ) permettent d&#

Paraskevidékatriaphilie

Je suis vraiment désolée d'écrire ce billet, mais, par un souci de cohérence, puisque nous avons traité du 07/07/07, je n'ai pas le choix, il me faut également souligner le premier vendredi 13 de ce blogue. Vendredi 13... houhouhouhou, ça vous fait peur ? Vous souffrez alors de paraskevidékatriaphobie. Un mot qui fait peur. Répétez-le rapidement et l'on vous prendra pour Mary Poppins : Super paraskevidékatriaphobious ! La crainte du vendredi 13 viendrait de la Bible. Enfin, pas directement, mais en mélangeant la soupe, on y arrive. Jésus est mort le vendredi après avoir été trahi par Judas, le 13e élément du souper de la veille. Il semblerait que la superstition aurait envahi les païens après la persécution des membres de l'Ordre des Templiers. La confiscation des biens de l'Ordre se serait faite le vendredi 13 octobre 1307 et plusieurs templiers auraient été arrêtés et massacrés. Lorsqu'il a été envoyé au bûcher, le dernier grand Maître de l'Ordre,

Sacré Charlemagne !

En 2000, l' OCDE a posé à plusieurs élèves la terrible question suivante : Détestez-vous l'école ? Eh bien, le Canada arrive troisième au palmarès des pays où les enfants détestent le plus l'école. Voici les résultats : #1 Belgique 42% #2 Italie 38% #3 Canada 37% #4 France 37% #5 États-Unis 35% #6 Nouvelle-Zélande 34% #7 Australie 34% #8 Irlande 34% #9 Autriche 29% #10 Suisse 28% Malheureusement, je n'ai pas réussi à trouver la méthodologie de cette enquête, mais rappelons tout de même que c'est l'OCDE qui parraine le célèbre questionnaire PISA (acronyme de Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves). Ce questionnaire permet d'analyser les savoirs et les savoir-faire. Commencé en 2000 dans 43 pays et repris tous les trois ans, le dernier sondage s'est effectué dans 58 pays en 2006. Au

Monsieur A et les Simpson

À croire que je suis en mode vacances... Monsieur A a maintenant son blogue . Mais qui est Monsieur A ? Quelqu'un qui mérite d'être connu. Polyvalent, il enseigne les mathématiques au secondaire tout en s'intéressant à la culture générale. Il est auteur, compositeur, interprète et il a un sens critique qui me plaît beaucoup. Monsieur A tic bien, c'est de sa génération, mais il a surtout d'excellentes idées. Ouais, Monsieur A est un de mes anciens étudiants et la Madame est bien fière ! Monsieur A a présenté plutôt cette semaine un site assez divertissant qui énumère les scènes dans lesquelles on touche aux mathématiques dans la célèbre série Les Simpson. On peut d'ailleurs trouvé sur la toile des extraits vidéo de ces passages. Comme dirait Mr Burn, avec la voix d'Edgar Fruitier : Excellent.

L'équation de l'été

Ça y est, après plusieurs essais, la formule est à point : 1 tumbler + 1 jus d'une lime + ½ jus d'un citron + 2 gouttes d'Angostura + 1 volume identique à celui du jus de rhum brun + 8 feuilles de menthe du jardin écrasées avec + 1 sploune de sucre de canne + 1 tour de glaçons + (Volume du tumbler - Volume occupé) eau minérale + 1 paille _________________________________________________________________________ 1 excellent Mojito P.S. : Une sploune = une bonne cuillérée à soupe. Vous prenez la cuillère, vous la rentrez gaiement dans le sucrier, vous la sortez sans trop la secouer, mais sans trop la garder à son ultra-comble non plus et vous la garochez dans le mortier avec la menthe. Le volume de la sploune varie en fonction de la substance à prélever. Ainsi, une sploune de crème glacée n'aura pas le même volume qu'une sploune de sucre. Cependant, la méthode d'extraction sera la même dans les deux cas : vous prenez le maxim

7 7 7

Les lieux de culte se vident, les casinos débordent. Lucky 7. Aujourd'hui, 7 juillet 2007, un nombre significativement plus important de couples ont décidé de s'unir officiellement. La chance était au rendez-vous : le 7/7/7 tombe un samedi, journée idéale pour organiser un mariage. Quand le destin parle, il faut l'écouter ! Les commentaires de quelques volontaires choisis par les journalistes parlent de superstition et de chance. Comme si la chance pouvait influencer la réussite d'un couple. Regardons plutôt les statistiques. Au Québec, le taux de nuptialité est passé de 6,5 pour mille en 1900 à 2,9 pour mille en 2006 (depuis 2004, les conjoints de même sexe sont inclus dans les statistiques). Au Québec, 70 % des couples sont mariés légalement et 30 % vivent en union libre. Dans le reste du Canada, 90 % des couples sont mariés légalement. Au Québec, en 2003, 53 % des mariages se sont terminés par un divorce (38 % au Canada). Attention, pour avoir divorce,

Confit de générations

L'âge aidant, je travaille de plus en plus avec des générations d'élèves qui ressemblent de moins en moins à ma génération. Comme il est utile que chaque chose ait un nom, les sociologues ont pris la peine de nommer et d'étudier chacune de ces générations et on en tire des renseignements assez intéressants pour adapter nos enseignements. Bon, je ne suis pas sociologue, hélas, mais voici ce que j'ai trouvé. Née entre 1885 et 1900, la génération perdue . On la retrouve presqu'exclusivement dans les documents d'archive ! Née entre 1900 et 1925, la génération G.I. On la dit autoritaire et narcissique. Elle a bien connu la guerre. Née entre 1925 et 1942, la génération silencieuse . C'est la génération des "Moi, mon ti-gars, quand j'ai commencé à travailler à 12 ans, j'étais payé 25 cents par semaine. Pis dans ce temps-là, c'était pas comme aujourd'hui." La génération de nos aînés étaient travaillantes, soumises à l'autori

Blanc ou noir ?

Cet extrait des informations françaises aura peut-être sa version outaouaise prochainement, puisque nous travaillons en génie électrique à l'implantation de ces technologies dans nos classes. Il ne s'agit pas d'une classe du futur. Enfin, c'est le futur de plusieurs classes, mais il ne s'agit pas d'une technologie futuriste loin de là. Ce sont nos classes qui sont en retard. Et si en regardant ce bulletin, vous, professeur, vous êtes demandé : "Hum, comment pourrais-je bien utiliser ce tableau blanc ?" Vous vous posez la mauvaise question. La bonne question est plutôt : Est-ce votre pédagogie serait plus efficace avec ce tableau électronique ? Car les TICs vont au delà des apparences. Bien sûr, une présentation PowerPoint est plus jolie qu'une suite de transparents, mais, au-delà des apparences, la plupart du temps, l'une et l'autre revient au même. La plupart du temps... mais, heureusement, pas tout le temps !

Raymond Queneau, mathématicien

Raymond Queneau est un auteur français connu en particulier pour ses exercices littéraires. Je pense en particulier à son " Cent mille milliards de poèmes ", son poème combinatoire ! Après la guerre, il fréquente Saint-Germain-des-Prés avec Prévert, Greco, Sartre, Kosma. Pataphysicien comme Boris Vian, Raymond Queneau était membre de la Société mathématique de France. Quel souffle créateur que celui de la libération.