Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du août, 2007

Ouatchez ça !

Les Têtes à claques ont obtenu le contrat de publicité de SFR "Vivons mobile", une entreprise française de télécommunication semblable à Bell, Fido, Telus ou Rogers. On devine que cette société vise les jeunes qui, bien sûr, veulent des bonbons (moé si, moé si). On les leur présente en les attirant avec l'accent québécois (moi qui croyais que notre accent était démodé en France !) et je souris en imaginant les ados de "Fronce" tentant de se décrisper les muscles des joues pour reprendre les expressions de Johnny Mobile. C'est-tu pas assez beautiful ça ? On ne peut pas vraiment comparer les rapports des jeunes Français avec leur portable à ceux des jeunes Québécois avec leur cellulaire. Il faut dire que moins d'étudiants français ont un travail rémunéré pendant l'année scolaire et les forfaits économiques en France font en sorte que là-bas le cellulaire devient pour ainsi dire une extension naturelle du corps. Amazing. Mais ouatchez ça : Le v

À l'aide

Ils sont jeunes et beaux. J'ai rencontré les premières années. Premières sessions au cégep. Ils sont sages... pour l'instant ! L'an dernier, comme je n'avais pas enseigné en première session depuis longtemps, j'ai été choquée de certains comportements que je ne me souvenais pas avoir vu au cégep : écouteur volumineux en classe, avion en papier, lancer de petites boulettes, des élèves qui se lèvent pendant un exposé magistral pour aiguiser un crayon, pour aller remplir une bouteille d'eau... Le cégep se transformait-il en école secondaire ? Le temps était-il venu d'en faire une école de réforme ? (S'cusez-la, elle était facile.) Avant d'implorer Skinner, le saint patron des profs désespérés, un regard par la fenêtre accompagné d'une profonde inspiration est conseillé. C'est alors qu'à la manière du Docteur House des éléments se placèrent. Le stationnement était plein, Guillaume se cherchait une place. À 19 ans, Guillaume venait d&

Jobines

Quand je serai grande, je serai Gilles Jobin ! Pour cela, il faut gravir les échelons qui mènent au bonheur et à la sérénité. Mais voilà qu'aujourd'hui (enfin dans quelques heures), je fais un autre saut (ou sotte ?) dans ma petite vie professionnelle et je deviens officiellement ½-CP + ½-matheuse... Pour inaugurer ma nouvelle demie-position, quoi de mieux que de vous conduire aux meilleurs blogues et sites de professeurs de mathématiques trouvés sur la toile. (Si vous en connaissez de meilleurs que ceux-là, n'hésitez pas à poursuivre la liste.) Les meilleurs blogues de matheux : Le blogue du fidèle Coyote Les précieux liens du blog à Maths Les bons exposés des Choux romanesco, vache qui rit et intégrales curvilignes Les meilleurs sites de matheux : Chronomath : Histoire et mathématique. Une référence incontournable. University of St.Andrews : Des biographies fort intéressantes Bibmath : De jolis résumés Les mathématiques .net : De vraies maths !

Smoking or non smoking

Depuis le premier septembre de l' an dernier , il est interdit de fumer sur les terrains d’un centre de la petite enfance, des écoles primaires et secondaires aux heures où ces établissements reçoivent, respectivement, des enfants ou des élèves. Pour bien le rappeler, l'école secondaire Grande-Rivière a installé à tous les 20 mètres des affiches qui, chaque fois que je les vois, me donnent la pêche : Et depuis un an, PERSONNE dans cette école qui compte 2000 élèves et des centaines de profs, des administrateurs, du personnel de soutien, des parents, un conseil d'établissement, un OPP, bref PERSONNE n'a osé relever le fait que ces affiches encouragent les élèves à enfreindre la loi, puisque s'il est interdit de fumer à aucun endroit sur le terrain, c'est logiquement qu'il est permis de fumer partout sur le terrain ! Après ça on dira que les ados n'ont aucun respect pour les règlements !

École publique et gratuite au Québec ?

La loi sur l' instruction publique est formelle : Article 1 : Toute personne a droit au service d'enseignement secondaire jusqu'au dernier jour du calendrier scolaire de l'année scolaire où elle atteint l'âge de 18 ans, ou 21 ans dans le cas d'une personne handicapée. Article 3 : Tout résident du Québec visé à l'article 1 a droit à la gratuité des services éducatifs prévus par la présente loi et par le régime pédagogique établi par le gouvernement en vertu de l'article 447. Article 7 : L'élève, autre que celui inscrit aux services éducatifs pour les adultes, a droit à la gratuité des manuels scolaires et du matériel didactique requis pour l'enseignement des programmes d'études jusqu'au dernier jour du calendrier scolaire de l'année scolaire où il atteint l'âge de 18 ans, ou 21 ans dans le cas d'une personne handicapée. Ce droit à la gratuité ne s'étend pas aux documents dans lesquels l'élève écrit, dessine ou déco

Pi dans le ciel

Pi in the sky est une revue bi-annuelle dédiée aux professeurs du secondaire au Canada. Il est évidemment possible de la télécharger. On y trouve, outre des jeux mathématiques et des casse-tête, des articles traitant des mathématiques, des mathématiciens et des applications de mathématiques, des démonstrations et des défis à relever. On pourrait la comparer au Bulletin de l'AMQ qui est maintenant publié électroniquement et dont tous les numéros édités depuis 1959 ont été numérisés et sont disponibles dans un répertoire sombre et caché du site de l'Université de Montréal . Caricature reproduite avec l'autorisation de M Wieslaw Krawcewicz, collaborateur à la revue Pi in the Sky (et professeur inoubliable de fonctions complexes).

Retrouver le Nord

Il est évidemment ici hors de question de parler des autres ministères que du MELS, hors de question de parler de politique. C'est parfois dommage... alors allons-y par la porte d'en arrière... En lisant l'excellent billet de Jean Lemire , j'ai eu un grand choc cognitif : Dans le monde, il y a presque uniquement que les Canadiens qui croient que le Pôle Nord est au Canada. Le constructivisme utilise le choc cognitif comme le catalyseur de l'apprentissage. L'idée est fort simple. D'une expérience, d'une observation, l'apprenant émet un théorème que, par analogie, on pourrait appeler une conjecture. Le rôle du prof est d'amener l'apprenant à valider ses théorèmes ou à le choquer cognitivement pour qu'il affine sa théorie. Pour prendre un simple exemple mathématique bêbête, on pourrait imaginer un prof de maths demander à ses élèves : "Selon vous, les diagonales d'un carré se coupent-elles en leur milieu ?" Vérifiez. &q

Vacances de la construction (suite de la suite)

Un petit changement de coordonnées et tout à coup... It's a small world after all !