Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du août, 2009

Évaluation par compétences

Ma collègue Paule que j'apprécie beaucoup m'a fait parvenir cette vidéo du MELS concernant l'évaluation par compétences . Après son visionnement, je peux faire au moins deux constats : - Bien que nous ayons adopté l'approche par compétences au collégial depuis près de 15 ans, je n'évalue pas encore les compétences. Honteusement, je dois affirmer que la majorité des notes finales que je transmets au MELS proviennent de la sommation pondérée de l'évaluation de très peu reconnaissance, de beaucoup de compréhension et de quelques applications qui sont souvent les pierres d'achoppement de mes évaluations. - L'évaluation par compétences entraîne une complexification significative des situations d'évaluation (on n'y vise que l'application, l'analyse et la création). Comment créer une telle situation d'évaluation sans battre les records du plus haut taux d'échec ? Je sèche. Est-ce que je pourrais voir une vraie grille d'éva

En perdre son latin

Je ne vois plus Weby. J'appréhende d'ailleurs le pire. Elle a toujours été entourée d' hélicoptères , mais rien indique qu'une vieille fée n'est pas passée jeter un sort sur son berceau pendant que tout le monde dormait et que, maintenant qu'elle est grande, elle ne s'est pas piqué le doigt et transformée en marmotte ou autre bête des sous-sols canadiens. Dimanche dernier, après avoir sans doute découvert l'appareil sous une pile de vêtements sales, elle me téléphone. - J'aurais besoin d'aide. Peux-tu m'expliquer ce qu'est un complément d'objet direct, un complément d'objet indirect et une apostrophe. Prenons ici quelques secondes pour imaginer mon bonheur non pas seulement de l'entendre, mais de l'entendre me parler de grammaire dans une terminologie compréhensible. Quiconque a tenté de comprendre ce qu'est un déterminant du verbe ou du nom, un groupe du verbe ou pourquoi la correction d'un texte exige u

Mot de Cambronne pour TGÉ

Demain, c'est la rentrée. Les papillons sont bien là dans l'estomac. Mais ils s'agitent encore plus lorsque je pense à mes hommes de TGÉ. Demain, c'est la rentrée et, pour eux, c'est le départ de l'aventure TGÉ en TIC . Un projet à faire peur compte tenu de toutes les batailles qu'il a fallu mener, de tous les défis qu'il a fallu relever. Imaginez simplement l'organisation des classes pour permettre de brancher les portables qui n'ont pas une autonomie de 8 heures de cours. Le nombre d'heures supplémentaires qu'ont dû faire les techniciens pendant les vacances explique peut-être leurs yeux cernés. Ce dimanche, ils étaient encore là à finaliser les derniers détails pour permettre une rentrée décente. Les dernières touches urgentes avant la première. Demain, les étudiants du nouveau programme de TGÉ se présenteront une ardoise électronique sous le bras, prêts à y recevoir tous leurs cours avec comme support quelques logiciels leur per

Pensée impure

Je m'empresse de le dire : elle n'est pas de moi !!! Elle est de François Guité dans un document fort intéressant malgré l'absence de la narration et que l'on peut trouver ici . Une image valant 1000 mots, il y a de quoi réfléchir !

Sommes-nous prêts ?

Quand je pense que certains collègues commencent à peine à utiliser la messagerie électronique, que plusieurs écoles interdisent les cellulaires ou certains sites comme youtube, que des directions bâillonnent leurs professeurs qui osent tenir un blogue même sous le couvert de l'anonymat, je me dis qu'on est loin de l'éducation 2.0... Sommes-nous prêts ?

Le monde du travail

Il faut toujours se méfier de ces statistiques présentées sans méthodologie. Même si l'on suppose que les moyennes des divers pays ont été obtenues à partir des mêmes critères, rien n'indique si l'on tient compte ou pas des emplois à temps partiel, des chômeurs ou des personnes qui ne font pas partie de la population active (assistés sociaux, prisonniers, handicapés...). En supposant que... on constate qu'au Canada, on n'a pas trop le sens des vacances, contrairement à nos amis allemands, norvégiens ou néerlandais. Détestant le chou cuit, les bretzels, le muesli et l'anguille, en ce me concerne, le compromis acceptable serait... hum... la France, là où l'on sait faire les ponts pour traverser les petites rivières et les trop longs jours entre deux congés !

Activités hyperboliques

Une petite pause sur la route qui mène aux fonctions hyperboliques pour traiter d'un autre excès de route. Tout ceci se passe au Cœur-du-Québec... Quand j'étais petite, bien avant les protège-tibias au foot et les casques de hockey obligatoires, la plus belle activité récompense que mon père pouvait nous offrir l'hiver, c'était de nous amener, mon frère et moi, faire du traîneau. Nous allions alors sur une route déserte et là, il attachait le traîneau à la voiture et nous promenait à quelques milles à l'heure (cela se passait avant le système métrique au Canada). Quel bonheur ! Il s'agissait sans doute de routes privées de campagne, je ne sais pas. Je n'ai pas non plus souvenir d'avoir eu peur, d'avoir eu à faire des manœuvres spéciales pour arrêter sans qu'on se retrouve sous la voiture. Je suppose qu'il ne devait pas aller très vite. Je n'ai qu'un très vague souvenir de cela, une simple impression impérissable d'ivress

Hyperbole

Habituellement, en août, lorsque l'on dit "cône", on pense à ces cornets débordant de riche crème rafraîchissante glacée. Cet été au Québec, le ciel se prenant pour la mer projetant sur le sol des marées de pluies incessantes toutes les secondes, le mot "cône" fait davantage penser à ceci : Rares sont les élus qui savent qu'un cône, un vrai, a pour ainsi dire la forme d'un sablier qui refuse de laisser passer le temps. On appelle conique les figures obtenues en tranchant un cône de révolution à l'aide d'une guillotine. On y trouve l' hyperbole . Hyperbole... du grec hyper , qui veut dire au-delà et bole, de ballein , jeter. L'hyperbole, c'est jeter au-delà, c'est l'excès, l'exagération. On peut définir mathématiquement l'hyperbole de plusieurs façons. Le site de Mathcurve étant une référence incontestée, une mine de renseignements essentiels que nul matheux non nul ignore, il serait ici aussi inutile