Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du décembre, 2007

Prix Euclide 2007

Peu de pédagogues ont laissé leurs traces en mathématique. Peu de grands mathématiciens ont été reconnus comme de bons pédagogues. Sauf peut-être Euclide. Il est vrai qu'Euclide n'avait pas le génie d'Archimède. En fait, on ne lui reconnaît somme toute aucune découverte mathématique spectaculaire. Cependant, avec l'installation de la démocratie en Grèce, Euclide veut publier des textes incontestables. Pour ce faire, il construit ses axiomes et ses démonstrations avec une rigueur inébranlable. La légende dit qu'Euclide était un excellent pédagogue. De plus, signe des temps, comme s'il s'agissait d'un dieu, on met aujourd'hui en doute l'existence de Euclide, proposant que ses Éléments soient plutôt l'ouvrage d'un collectif, le Bourbaki de l'Antiquité. Qu'il ait été un ou plusieurs, peu importe, n'est-ce pas un honneur pour quelqu'un qui fait avancer les mathématiques ou qui oeuvre en éducation que d'être comparé

Littérature mathématique

Un délice de fin d'année. Ce roman dure tout de même plus de 20 minutes. 30 décembre 2007, 17h40, je viens de terminer ma correction... enfin, si j'exclus les deux &%?$*& examens de reprise qu'il me faudra préparer... alors que je sais à l'avance qui a atteint la compétence du cours et qui ne l'a pas atteinte.

Prix citron 2007

Catégorie Mathématique : Le prix citron va à Paul Piché pour sa formule algébrique de notre inconscient collectif : 2(x-80) + 45 Non mais, tant qu'à inventer des formules, aussi bien les simplifier ! Paul, 2(x - 80) + 45 est tellement plus joli quand on l'écrit 2x - 115... (L'entrevue avec Monique Giroux vaut ses 10 minutes... décourageant...) Catégorie Éducation : Le prix citron va à la ministre de l'Éducation pour avoir berner les parents avec de faux bulletins chiffrés et pour avoir aviser les professeurs des nouveaux modes d'évaluation en pleine session et très peu de temps avant la remise des dits bulletins. À qui vont vos prix citron ?

Liste de cadeaux

Comme pour cette belle enfant : Le système d'éducation pourait nous offrir de beaux cadeaux ! En supposant que le ministère de l'Éducation a des ressources illimitées pour les 25 prochaines années, quels cadeaux aimeriez-vous qu'il vous accorde ? (C'est Noël, on a bien le droit de rêver !)

Démêlez-vous avec cela

C'est fou, plus la pile de correction est haute, plus les éléments perturbateurs se présentent. Ce petit jeu tout simple consiste à déplacer les sommets pour faire en sorte qu'aucune arête ne se croise. Allez, juste un petit niveau avant de corriger... ... ... Ouin... J'pense qu'on va encore corriger dans la dinde cette année...

Effet secondaire d'une surdose de correction

et pourtant, ça ne bouge pas !

Jeudi 20 décembre

Et ça ne sera pas fini avant le 31 décembre... ( imagechef proposé par Sylvain )

Tag malade

Dans mon temps, quand on jouait à la tague, cela se faisait forcément dehors. Il faut dire qu'alors, il n'y avait pas d'internet, pas d'ordinateur, pas de Télétoon ou de Vrak TV (même pas de télécommande !), bref, dans ce temps-là, le réseau social se tissait à l'extérieur de la maison et se limitait à la cour de récréation ou au voisinage immédiat. Ça devait être l'enfer ? , penseront les dudes et dudettes internautes qui me lisent. Pantoute ! Car c'était aussi l'époque où le parent n'était ni notre ami ni notre gardien de sécurité, mais notre parent et où tout ce qui comptait était : Primo : Réussir à l'école Secondo : Respecter le contrôle parental des présences (c'est-à-dire rentrer directement après l'école, être à l'heure pour le souper et ne pas dépasser le couvre-feu le soir). En dehors de cela, c'était le free for all ! À 4 sur un vélo à siège banane et poignée Mustang, avec des cartes de hockey dans les rayons pour

Sale argent

(C'est fou tout ce qu'on peut trouver sur Internet quand on a une tonne de travaux à corriger...) Voici une affiche qui pourrait sembler mensongère : Si vous économisez 5 $ à l'achat d'un glockenspiel, vous paierez 5 $ de moins que le prix initial, n'est-ce pas ? Alors, si le prix initial de l'article ici annoncé était de 249,99 $ et que l'on économise -10 $, le nouveau prix est de 249,99 $ - - 10 $ = 249,99 $ + 10 $ = 259,99 $. CQFD Et pourquoi pas, puisque c'est le thème, un petit rabais postal de -100 $ ? Dans une enveloppe que vous aurez soin d'affranchir suffisament, envoyez-nous votre facture, la preuve d'achat (CPU au beau milieu de la boîte) ainsi que votre chèque ou mandat poste ! Tiens, tiens, c'est peut-être pour cela que tant de gens se plaignent de ne jamais recevoir leur rabais postal... ils ont oublié d'envoyer les sous et ils s'attendent à ce que l'entreprise les remercie, franchement ! (Bon... qu'e

Souhaits pour 2008 - version piano

Pour la prochaine année, je vous souhaite : La santé de Bebo Valdès qui aura 90 ans cette année. Rester jeune, c'est avoir encore le goût d'expérimenter à 80 ans et jouer du piano comme ça jusqu'à 100 ans ! La créativité de Ravel pour exprimer le sublime. Ravel est mort il y a 70 ans. La quête d' harmonie et de la collaboration et l' enthouiasme ! Surmonter les difficultés avec de l' imagination et ... en trouvant les bons outils !

Concert de fin d'année

Non, je ne vous parlerai pas de ces magnifiques concerts que l'on peut entendre dans les églises (est-ce un mot tabou... déjà j'ai censuré Noël, il faut me dire si je dois bannir le mot église de notre vocabulaire accommodant), je ne vous parlerai pas non plus de l'organiste de la cat.. d'Ottawa qui a lui seul vaut toute la m... de N... lorsqu'il se met à improviser ad delirium pour les quelques fidèles (de l'organiste) qui bien qu'arrivant tôt, négligent le choeur pour monter dans le jubée avoir les meilleures places pour admirer l'artiste tentaculaire (l'organ se jouant avec le coeur, la tête, les mains et les pieds, il faut être tentaculaire pour y exceller). Mon cousin est d'ailleurs facteur d'orgues et je compte bien lui demander si les organistes ne lui demandent pas pour les pédales des mini-claviers dont ils pourraient jouer avec les orteils. M'enfin, là n'est pas mon propos. Il s'agit d'un premier concert symp

L'art d'être multitâche

Il faut me pardonner à l'avance ce billet : c'est la fin de la session. Oui, je l'avoue. Même si Prof malgré tout a bien raison de ne pas le comprendre, j'aime les Trois Accords . Je connais la majorité des "succès" qui passent à Radio Cochonnerie ( Radio Cochonnerie : si c'est poche, on l'a ). Je peux vous chanter Fidélité de Fidel même sans avoir bu. Je suis peut-être celle qui a semé le démon qui habite Monsieur A ou est-ce lui qui m'a poussée à acheter l'anthologie de Michel Louvain : on ne le sait pas. Quoiqu'il en soit, j'ai honte d'être en retard sur ce phénomène que nous a fait découvrir hier Patrick Lagacé : LadyGripette. Depuis hier, je savoure ses centaines de vidéos déposés sur youtube et je l'envie. Je l'envie parce que je suis certaine que Ladygripette s'amuse en faisant ça et qu'elle n'a pas eu cette pensée qui a traversé mon esprit quand j'ai vu qu'elle s'enregistrait en

Chasse aux planchistes

C'est le cas de le dire, ce sport a fait boule de neige : De nos jours, les autobus jaunes qui envahissent les centres de ski regorgent de jeunes enfin lâchés "loose", la fourche de pantalon aux genoux, les pieds liés à leur planche, comme pour se souvenir du milieu carcéral qui leur permet cette sortie autorisée. Il a été démontré depuis belle lurette (pas la fille de Saint-Élie-de-Caxton, mais l'autre) que le cerveau des ados ne fonctionne pas normalement. Ce n'est pas de leur faute, ils n'ont pas encore le nez sorti du nombril et ils ont le bouton "plaisir" collé dans le tapis. Plusieurs cultures ont compris que pour couper court aux délires de l'adolescence, rien de tel que des rites bien établis. Un séjour plus ou moins long dans un lieu réservé éloigné de la société, l'enfant quitte son monde de l'enfance sous les cris perçant de sa mère et de sa famille à qui on l'arrache, va souffrir pour son bien quelques temps, puis r

Réseau de concepts

Charles-Antoine en parle depuis longtemps. Comme il est toujours de bon conseil, j'ai commencé à en faire avec les étudiants. À la première plonge : L'élève : "Madame, j'ai plus de place sur ma feuille !" Missmath : "L'important, c'est qu'il t'en reste dans ta tête!" À la troisième plonge : Quand je leur propose de faire leur réseau de concepts, les feuilles se tournent immédiatement en mode paysage... c'est déjà ça ! Car ils n'aiment pas ça. L'élève : Qu'est-ce que j'écris ? Missmath : Tu fais en fait un résumé de la matière en faisant des liens entre les concepts, vers ce à quoi ils t'amènent. L'élève : Ouin, ben je ne comprends rien dans cette matière-là. Mismath : Tu ne comprends rien ? Rien du tout ? L'élève : Rien. Missmath : Ok. Sais-tu de quoi parle l'étape ? L'élève avec une face de Dâh et un ton de "tu te fous-tu de ma gueule" : Ben des complexes. Missmath : Bien, c'est

Pensées impures

Postulat 1 : Il est plus prudent de rester chez soi les jours de tempête. Postulat 2 : Les conducteurs d'autobus sont des gens expérimentés sur la route. Fait 1 : Les élèves du primaire et du secondaire n'ont pas de voiture (sauf de rares exceptions). Postulat 3 : Moins on a d'expérience au volant, plus on risque des accidents, surtout quand il y a tempête. Fait 2 : Les étudiants du cégep ont, pour la plupart, leur voiture et peu d'expérience au volant. De 1, on obtient la fermeture censée des écoles primaires et secondaires... Pourtant, s'il fallait absolument laisser des écoles ouvertes, logiquement, les écoles primaires et secondaires auraient dû être celles-là et le cégep, lui, aurait dû fermer ! Une jalouse qui aurait aimé jouer dans la neige aujourd'hui... bouhouhou...

Frette ou tablette

La preuve que Novembre est dehors, la voici : Ça y est, il fait frette ! Alors parlons tablette ! Depuis quelques temps, le département de Génie électrique constate que la pédagogie et les activités d'apprentissage en salle de classe pourraient être plus efficaces si chaque étudiant possédait son portable. C'est ainsi qu'a été développé le projet TGÉ en TIC, projet appuyé par le cégep (enfin, dans la mesure où le cégep appuie un programme en difficulté, mais ça c'est une toute autre histoire). Il y a quelques mois, nous avons rencontré Monsieur André Girard , professeur de physique au Cégep de Ste-Foy et pionnier du projet P@scal... et de bien d'autres choses. (J'adore Monsieur Girard qui est une personne énergisante et avant-gardiste qui donne le goût d'expérimenter, qui a une expertise considérable, qui a osé avancer malgré les difficultés et les résistances, qui porte un regard réfléchi sur la pédagogie tout en restant d'une simplicité et d'