Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du avril, 2009

La technique Nado

Il n'est évidemment pas question ici de la technique Nadeau , basée sur trois mouvements qui permet d'être en forme à tout âge ! Il s'agit plutôt d'une pondération établie par mon collègue et ami Nado qui, force est de constater, arrive à faire le compromis entre ce que devrait être l'évaluation de compétences et ce que la "société" (AH !) exige comme formule d'évaluation. Je m'explique. Théoriquement, une compétence s'évalue à la fin d'une formation. L'étudiant démontre lors de son évaluation s'il a atteint ou non cette compétence. On est compétent ou on ne l'est pas. Il est ridicule de prétendre être compétent à 80 %, et encore plus de calculer la compétence moyenne d'une classe. Par contre, pour des raisons humanitaires, il nous est interdit de soumettre nos étudiants à une seule épreuve sommative. Pourquoi ? Parce que nous vivons dans une société capitalissssssse. Pour une grande partie des étudiants, les évaluat

Transformations de Möbius

Certification certifée ?

Ça y est, j'ai terminé ma correction. Les résultats sont catastrophiques. Les deux tiers des élèves échouent. La catastrophe. Pourtant, mon examen était facile. Qu'arrive-t-il maintenant ? Nous avons tout arrêté. Nous nous sommes assis, nous avons discuté. Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? - On garde la même note, mais on met l'examen sur 70. - On change la pondération de l'examen et on met plus de poids sur le final. - On annule les numéros difficiles. Étonnamment, personne n'a suggéré le classique travail de reprise. Il faut dire qu'en fin de DEC, la somme de travail est lourde, un travail de plus serait la goutte qui ferait déborder le vase. *** Arrêtons ici cette tranche de vie, nous avons suffisamment de pain sur la planche pour plusieurs billets et pour continuer la réflexion sur le chemin que Blagu'cuicui a proposé. (Je vous invite donc à retourner lire ses pertinents commentaires laissés deux bi

Pour louper l'école

Que de précieux conseils pour les élèves et pour les enseignants ! D'abord entendu chez Sonia . Mise à jour : Monsieur Jobin a raison, c'est amusant de les voir s'amuser en travaillant.

Mathématique de Павлов

Ça fait quelques sessions déjà que je fais cette expérience sadique qui cache quelque chose de terrible. Il est évident que les étudiants fonctionnent en mode économie d'énergie. Leur travail d'étudiant est, pour la plupart, un travail. Les meilleurs font ce qui leur est demandé, mais rarement plus. La plupart tente d'en faire le moins possible. Normal, il y a tant à faire. Je suis par contre fascinée par les réflexes pavloviens qu'ils développent et en examen, ils réagissent comme des chiens. La question est : pourquoi. Je m'explique. Pendant tout le secondaire, ils travaillent la parabole sous toutes ses formes, même les plus tordues, les plus inutiles. Ils arrivent au Cégep, apprennent les techniques de graphes et d'optimisation et psssssss... la parabole est oubliée. C'est à peine s'ils ne nous sortent pas la méthode de Newton pour estimer ses zéros alors qu'ils ont la formule quadratique gravée presqu'aussi profondément que le