Passer au contenu principal

Vous n'êtes pas tannés de mourir, bande de caves

D'abord ceci.

(...) pendant que tu te bats pour que justice soit faite, je cours les boutiques et les chirurgiens car il ne sert à rien d'avoir du courage lorsqu'on est vieille, et puis la jeunesse demande tellement de temps, toute une vie à s'hydrater la peau et à se maquiller, à se faire grossir les seins et les lèvres et encore les seins parce qu'ils n'étaient pas encore assez gros, à surveiller son tour de taille et à teindre ses cheveux blancs en blond, à se faire brûler le visage pour effacer les rides, à se brûler les jambes pour que disparaissent les varices, enfin se brûler tout entière pour que ne se voient plus les marques de la vie, pour vivre hors du temps et du monde, vivre morte comme une vraie poupée de magazine en maillot de bain, comme Michael Jackson dans la solitude de sa peau blanche, enfin mourir de n'être jamais tout à fait blanc, tout à fait blonde.
(Nelly Arcan, Putain)

Puis cela.


Commentaires

unautreprof a dit…
Oh, l'extrait que tu as choisi est frappant.
Deux morts, deux personnes si malheureux dans et avec leur corps.
cabachand a dit…
L'aliénation ce concept si démodé!

Et dire que nous croyons réellement nous choisir!
Anonyme a dit…
Missmath, on dirait qu'on s'est consultées, ma foi. Si le coeur t'en dit, viens voir ceci. Ton billet est en lien sur mon agace-neurones.

Quel extrait poignant. Il faut que je la lise. Merci...

Zed
Jane a dit…
Moi je trouve ça beau vieillir. J'ai envie que mes enfants aillent une vrai grand-mère aux cheveux blancs pas une barbie desséchée...
Missmath a dit…
Merci Zed.

Jane : Être jeune et belle, c'est bien. Être vieille et belle, c'est même mieux. C'est entre les deux que c'est plus difficile. Mais je sens que ça va changer.
Blagu'cuicui a dit…
La jeunesse et la beauté sont des concepte de la société pour classifier les gens.

Être jeune et beau/belle c'est avant tout dans la tête que cela se passera et non dans les yeux des autres.

A force de se voir vivre dans les yeux d'autrui, on n'oublie que notre image nous appartient :).

Messages les plus consultés de ce blogue

Popboardz pour iPad

Une autre découverte de mon ami Jean-François. Popboardz est une simple application gratuite pour iPad.  Il s'agit en fait simplement d'un gestionnaire de contenu qui offre des fenêtres pouvant contenir des fichiers pdf, des documents, des vidéos, des images, des présentations, des sites Internet. Branché sur un projecteur, cette application permet de naviguer au cours d'une présentation selon les besoins de l'auditoire (ou les humeurs du présentateur). Cela reste bien magistral. Mais lorsque les étudiants s'emparent de cette application pour leur iPad, cela devient intéressant. Mikael a téléchargé l'application.  Il s'est présenté au cours avec dans une première fenêtre de l'application les notes de cours, dans l'autre la vidéo explicative des processus de résolution, dans l'autre la description de la tâche, dans l'autre une photo du tableau qu'il avait prise au cours précédent après avoir demandé des explications p

Arrimage difficile

"Avancez en arrière." Avec l'arrivée des réformés au Cégep, le MELS a décidé que c'était le tour du Cégep de se faire pousser dans sa "logique" du renouveau en moulant nos cours de mise à niveau non pas aux programmes vers lesquels ils mènent, mais en cohérence avec le programme du secondaire. Le Renouveau, en théorie On commence à apprivoiser les trois nouveaux profils mathématiques au secondaire : CST (Culture, société et technologie) : Axé sur la vie sociale, ce profil fera davantage appel à la statistique et aux mathématiques discrètes. On veut préparer les élèves à poursuivre dans le domaine des arts, de la communication ou des sciences humaines et sociales. TS (Technico-sciences) : Pour les « bidouilleux », les manuels, les ingénieux, ce profil met l’accent sur les études de cas, l’aptitude à repérer les erreurs, à établir des diagnostics, à dégager des processus mathématiques liés au fonctionnement ou à l’utilisation d’instruments liés à certa

Nombre curieux

Il y a quelques jours, nous recevions le Congrès de l'Association mathématique du Québec.  Lors de l'un des ateliers, Christian Côté présentait un nombre assez curieux pour qu'il plaise à mon collègue Pierre-Luc et qu'il me charme à son tour. Il se présente sous forme d'énigme. Est-il possible qu'un nombre irrationnel élevé à une puissance irrationnelle donne un nombre rationnel ? Nombre rationnel : Nombre pouvant s'écrire comme le rapport de deux entiers (une fraction quoi). Nombre irrationnel : Nombre qui n'est pas rationnel.  Dâh.  Les irrationnels les plus célèbres sont e, π, √2.