Passer au contenu principal

Ce n'est qu'une question de temps...

Parmi tous mes vices cachés (et ils sont nombreux), je ne sais pas lire l'heure. Enfin, je me débrouille, mais il me faut beaucoup de temps. Déjà, il me semble que ce serait plus facile si les aiguilles tournaient dans l'autre sens. Peu importe, je n'y arrive que très difficilement.

Aujourd'hui, par hasard, j'ai trouvé une jolie horloge parfaite pour moi ! Une seule aiguille, celle qui indique les heures, qui se colore en fonction du dépassement de l'heure, chaque anneau représentant un quart d'heure. C'est Realtime qui en propose plusieurs modèles.



Bien sûr, ce n'est pas la montre idéale que j'ai trouvée sur la toile un jour, mais qui n'existe hélas pas en vrai (enfin, on prétend qu'elle sera commercialisée en 2008... alors j'attends). Celle-là, on devra l'appeler la montre Missmath ! Regardez comme c'est simple :


Commentaires

Sylvain a dit…
Et moi qui croyais jusqu'à maintenant que seuls certains élèves ne savaient pas lire l'heure sur des aiguilles...

Il m'est souvent arrivé, lors des surveillances d'examens (qui se déroulent dans les classes) d'inscrire au tableau l'heure disposée dans un cercle sans aucun chiffre et mettre à jour le dessin aux 10 minutes environ...

Faut dire que je n'ai pas de mérite : j'ai su l'heure à force de multiples (!) questions qui ont dû royalement écoeurer ma patiente mère, et ce, avant de savoir mes chiffres, ce qui épatait un certain oncle quand je me trouvais devant une horloge avec des chiffres romains ;-)
Puisqu'on en est aux aveux, moi, je n'ai pas compris le principe de la direction de l'ombre d'un objet avant l'adolescence...

ça me hante encore aujourd'hui

Messages les plus consultés de ce blogue

Popboardz pour iPad

Une autre découverte de mon ami Jean-François. Popboardz est une simple application gratuite pour iPad.  Il s'agit en fait simplement d'un gestionnaire de contenu qui offre des fenêtres pouvant contenir des fichiers pdf, des documents, des vidéos, des images, des présentations, des sites Internet. Branché sur un projecteur, cette application permet de naviguer au cours d'une présentation selon les besoins de l'auditoire (ou les humeurs du présentateur). Cela reste bien magistral. Mais lorsque les étudiants s'emparent de cette application pour leur iPad, cela devient intéressant. Mikael a téléchargé l'application.  Il s'est présenté au cours avec dans une première fenêtre de l'application les notes de cours, dans l'autre la vidéo explicative des processus de résolution, dans l'autre la description de la tâche, dans l'autre une photo du tableau qu'il avait prise au cours précédent après avoir demandé des explications p

Arrimage difficile

"Avancez en arrière." Avec l'arrivée des réformés au Cégep, le MELS a décidé que c'était le tour du Cégep de se faire pousser dans sa "logique" du renouveau en moulant nos cours de mise à niveau non pas aux programmes vers lesquels ils mènent, mais en cohérence avec le programme du secondaire. Le Renouveau, en théorie On commence à apprivoiser les trois nouveaux profils mathématiques au secondaire : CST (Culture, société et technologie) : Axé sur la vie sociale, ce profil fera davantage appel à la statistique et aux mathématiques discrètes. On veut préparer les élèves à poursuivre dans le domaine des arts, de la communication ou des sciences humaines et sociales. TS (Technico-sciences) : Pour les « bidouilleux », les manuels, les ingénieux, ce profil met l’accent sur les études de cas, l’aptitude à repérer les erreurs, à établir des diagnostics, à dégager des processus mathématiques liés au fonctionnement ou à l’utilisation d’instruments liés à certa

Nombre curieux

Il y a quelques jours, nous recevions le Congrès de l'Association mathématique du Québec.  Lors de l'un des ateliers, Christian Côté présentait un nombre assez curieux pour qu'il plaise à mon collègue Pierre-Luc et qu'il me charme à son tour. Il se présente sous forme d'énigme. Est-il possible qu'un nombre irrationnel élevé à une puissance irrationnelle donne un nombre rationnel ? Nombre rationnel : Nombre pouvant s'écrire comme le rapport de deux entiers (une fraction quoi). Nombre irrationnel : Nombre qui n'est pas rationnel.  Dâh.  Les irrationnels les plus célèbres sont e, π, √2.