Passer au contenu principal

Sexe



Je suis ...

a) un garçon
b) une fille
c) Je ne le sais pas encore





Roooooooooo...

Missmath prendra-t-elle position pour ou contre le cours d'Éthique et de culture religieuse ?


Nenni.
Quoique... un mot.

Pour ne pas faire d'endoctrinement, il ne faut pas être endoctriné.

Voilà.

Rien à voir avec cette question isolée de Monsieur Gougeon dont on peut en lire des explications chez Mario Asselin.




Je m'en confesse.


Dans mes notes de cours de statistiques en sciences de la nature, il y a trois sexes : les hommes, les femmes et les tritons. On s'amuse. Il n'est pas rare que l'on me soupçonne d'être un triton (ce qui, puisque nous en sommes aux confessions, est tout à fait le cas). En sciences de la nature, tout le monde sait qu'il y a deux sexes chez les humains : les hommes (XY) et les femmes (XX). Mais ce n'est pas parce qu'il en est ainsi chez les humains, qu'il en est forcément ainsi dans tout l'univers. Simple application de la théorie des ensembles. D'où les tritons.

En sciences humaines, il n'y a pas de tritons. On ne s'amuse pas en sciences humaines. Surtout pas avec le sexe. En sciences humaines, dans l'ensemble des humains, les éléments sont les garçons, les filles, les trans, les homos, les hétéros, les bis... et probablement ceux et celles qui ne le savent pas encore !!!

Quoi ? Je mélange sexe et sexualité ?
Évidemment, je suis de mauvaise foi !



Si vous lisez Michelle Blanc, si vous la rencontrez, vous lui direz "Madame". Si, dans votre laboratoire, vous ne la connaissez que par les chromosomes de ses cellules, vous l'appellerez "Monsieur". Quand Michelle Blanc répond à un questionnaire, est-elle un homme ? est-elle une femme ? Lisez ses nombreux gazouillis sur Twitter et vous constaterez qu'elle est transgenre. L'ensemble a des propriétés que ne possèdent pas tous les éléments qui le forment. Une espèce de combinaison plus ou moins linéaires d'éléments indépendants.

C'est compliqué les sciences humaines. Je dirais même complexe.




La solution à tout cela ?

Il suffit de considérer nos élèves comme des anges.
Après tout, il est bien connu, les anges n'ont pas de sexe.

Enfin... je ne sais pas si l'on peut encore parler de connaissances religieuses.

Et vous avez raison, il vaut mieux que je me taise, je n'ai aucune compétence, je suis endoctrinée par Trichelieu.



Source de l'image : Ange triste, de Mademoiselle-Girafe, sur Pleax

Commentaires

Hortensia a dit…
Je ne sais pas si tu es un triton, mais tu as un esprit (dans le sens de «humour») très particulier. Je me bidonne.
unautreprof a dit…
De toute façon, malgré ces théories d'ensembles, il faut arrêter d'avoir des préjugés et de tout mettre dans le même paquet.

J'ai appris cela dans le programme d'ECR du troisième cycle du primaire.
M'sieur SVP a dit…
Il ne faut pas oublier que selon la Bible les démons sont également des anges créés par Dieu : on peut donc, dans la même logique que celle que tu développes, qualifiés nos élèves de démons lorsqu'ils le méritent sans pourtant devoir les ranger dans l'une ou l'autre catégorie.

Ce besoin de catégorisation est bien une caractéristique humaine, que de complications pour rien !
Missmath a dit…
Ce n'est pas malgré, mais bien grâce à la théorie des ensembles qu'on doit arrêter de tout mettre dans le même paquet.

Si les démons sont des anges, alors lorsque un ado a le diable au corps, on ne peut douter de son innocence !

L'ensemble qui contient tous les ensembles ne se contiennent pas se contient-il ?

Rappelons que Cantor, le père de la théorie des ensembles, est mort en profonde dépression dans un hôpital psychiatrique. Il souffrait de graves troubles de bipolarité. Un triton peut-être ?
M'sieur SVP a dit…
Ensemble :
* L'un avec l'autre, les uns avec les autres ;
* Union des diverses parties d'un tout ;
* Vue d'ensemble !

C'est de cette théorie dont tu parles ? ;o)
Charles Nadeau a dit…
Il manque un choix de reponse:

d) Oui

Messages les plus consultés de ce blogue

Popboardz pour iPad

Une autre découverte de mon ami Jean-François. Popboardz est une simple application gratuite pour iPad.  Il s'agit en fait simplement d'un gestionnaire de contenu qui offre des fenêtres pouvant contenir des fichiers pdf, des documents, des vidéos, des images, des présentations, des sites Internet. Branché sur un projecteur, cette application permet de naviguer au cours d'une présentation selon les besoins de l'auditoire (ou les humeurs du présentateur). Cela reste bien magistral. Mais lorsque les étudiants s'emparent de cette application pour leur iPad, cela devient intéressant. Mikael a téléchargé l'application.  Il s'est présenté au cours avec dans une première fenêtre de l'application les notes de cours, dans l'autre la vidéo explicative des processus de résolution, dans l'autre la description de la tâche, dans l'autre une photo du tableau qu'il avait prise au cours précédent après avoir demandé des explications p

Arrimage difficile

"Avancez en arrière." Avec l'arrivée des réformés au Cégep, le MELS a décidé que c'était le tour du Cégep de se faire pousser dans sa "logique" du renouveau en moulant nos cours de mise à niveau non pas aux programmes vers lesquels ils mènent, mais en cohérence avec le programme du secondaire. Le Renouveau, en théorie On commence à apprivoiser les trois nouveaux profils mathématiques au secondaire : CST (Culture, société et technologie) : Axé sur la vie sociale, ce profil fera davantage appel à la statistique et aux mathématiques discrètes. On veut préparer les élèves à poursuivre dans le domaine des arts, de la communication ou des sciences humaines et sociales. TS (Technico-sciences) : Pour les « bidouilleux », les manuels, les ingénieux, ce profil met l’accent sur les études de cas, l’aptitude à repérer les erreurs, à établir des diagnostics, à dégager des processus mathématiques liés au fonctionnement ou à l’utilisation d’instruments liés à certa

Nombre curieux

Il y a quelques jours, nous recevions le Congrès de l'Association mathématique du Québec.  Lors de l'un des ateliers, Christian Côté présentait un nombre assez curieux pour qu'il plaise à mon collègue Pierre-Luc et qu'il me charme à son tour. Il se présente sous forme d'énigme. Est-il possible qu'un nombre irrationnel élevé à une puissance irrationnelle donne un nombre rationnel ? Nombre rationnel : Nombre pouvant s'écrire comme le rapport de deux entiers (une fraction quoi). Nombre irrationnel : Nombre qui n'est pas rationnel.  Dâh.  Les irrationnels les plus célèbres sont e, π, √2.