Passer au contenu principal

Exercice de méthodologie

But de l'exercice : Faire réaliser les diverses méthodes d'investigation dans le cadre d'une recherche, les limites, les failles méthodologiques, les divers outils de recherche.

Déroulement : Les étudiants sont placés en équipe de 2. Chaque équipe reçoit une question de recherche et doit y trouver une réponse dans les 30 minutes. Tous les outils sont permis.

- Débrouillez-vous, dit le prof, mais vous avez 30 minutes pour trouver la réponse. La pause est incluse dans ces 30 minutes.

Une des équipes doit trouver la taille de la population de l'Outaouais, l'âge moyen, le revenu moyen et la principale origine ethnique.

- Allons au lab pour checker sur Google, dit le gars de l'équipe.

- C'est ben trop long, dit sa co-équipière, je vais téléphoner à la ville, on va le savoir tout de suite.

Et en pleine classe, elle prend son cellulaire et compose le 311 !

- Bonjour, je suis dans mon cours de MQ, j'aurais besoin de savoir...



Quand j'ai entendu Dominique poser ses questions au préposé de la Ville, j'ai pensé à François Guité et à Sylvain et j'ai souri. Vous avez raison.

Commentaires

Sylvain a dit…
Je le sais ;-)

Mais dans un système où la solidarité et la collaboration sont des notions (plus que) abstraites, que la couillonnerie ressort parfois plus que les initiatives positives qui restent trop souvent des faits isolés, méconnus, etc.

Les initiatives suscitent parfois de la jalousie, créant ainsi le genre de mouvement que j'évoque ci-dessus. Bref, ce matin, après avoir eu confirmation qu'on m'a bel et bien joué dans le dos pas à peu près, je suis pessimiste pas à peu près :-(

Initiatives ? Pourquoi ?

Pour les élèves : ya que ça de vraiment vrai en éducation !
Missmath a dit…
Houhouhouhouhouhou, j'espère qu'on aura des détails...

Courage, Sylvain.
Anonyme a dit…
Très intéressant, cet exercice de classe... je suis sûr que, dans le contexte, je l'aurais eu ;-P!

Au juste, de quoi François et Sylvain ont-ils raison? Dois-je être prof pour comprendre?
Missmath a dit…
De ce que j'ai compris (je suis quand même très loin), François et Sylvain étaient en faveur d'un assouplisement des règles concernant le portable dans leur école, alors que certains de leurs collègues proposaient la peine de mort aux élèves possédant un cellulaire à l'école. (Bon, ok, je pense que j'exagère la situation !)
Sylvain a dit…
Un peu d'exagération, mais peut-être si peu, finalement...

Pour les détails, il faudra malheureusement tenir la blogosphère à l'abri des lecteurs indiscrets, je crois. Dossier personnel qu'il me fera sans doute "plaisir" de partager, mais en privé pour l'instant...

Désolé pour les "voyeurs", ou lecteurs plus curieux, mais il est de ces dossiers qui doivent demeurer ainsi pour ne pas attaquer des personnes directement, connues ou non.
Missmath a dit…
Belle prudence.

Je sais que tu sais comment me rejoindre de manière plus privée si tu en as envie, alors je n'insiste pas.

Messages les plus consultés de ce blogue

Popboardz pour iPad

Une autre découverte de mon ami Jean-François. Popboardz est une simple application gratuite pour iPad.  Il s'agit en fait simplement d'un gestionnaire de contenu qui offre des fenêtres pouvant contenir des fichiers pdf, des documents, des vidéos, des images, des présentations, des sites Internet. Branché sur un projecteur, cette application permet de naviguer au cours d'une présentation selon les besoins de l'auditoire (ou les humeurs du présentateur). Cela reste bien magistral. Mais lorsque les étudiants s'emparent de cette application pour leur iPad, cela devient intéressant. Mikael a téléchargé l'application.  Il s'est présenté au cours avec dans une première fenêtre de l'application les notes de cours, dans l'autre la vidéo explicative des processus de résolution, dans l'autre la description de la tâche, dans l'autre une photo du tableau qu'il avait prise au cours précédent après avoir demandé des explications p

Nombre curieux

Il y a quelques jours, nous recevions le Congrès de l'Association mathématique du Québec.  Lors de l'un des ateliers, Christian Côté présentait un nombre assez curieux pour qu'il plaise à mon collègue Pierre-Luc et qu'il me charme à son tour. Il se présente sous forme d'énigme. Est-il possible qu'un nombre irrationnel élevé à une puissance irrationnelle donne un nombre rationnel ? Nombre rationnel : Nombre pouvant s'écrire comme le rapport de deux entiers (une fraction quoi). Nombre irrationnel : Nombre qui n'est pas rationnel.  Dâh.  Les irrationnels les plus célèbres sont e, π, √2.

Mathématiques inutiles

À quoi servent les mathématiques que nous apprenons à l’école ? La question est tout simplement brutale. Au tout début de ma carrière, il y a quelques centaines d’année, j’ai lu un livre fort intéressant dont je n’ai hélas gardé aucune référence. Dans mon souvenir, il avait été écrit par Stella Baruk et la couverture était bleue !!! On y décrivait le mathématicien comme un schizophrène et on suggérait aux élèves de décontenancer leurs professeurs de mathématique en leur demandant à quoi cette discipline servait dans la vraie vie. Or, le mathématicien vit dans sa réalité toute mathématique. Il voit des mathématiques partout. Tout est mathématique, même Dieu ! C'est Galilée qui disait que le livre de la nature est écrit par un mathématicien. Mais, dans les faits, concrètement, à quoi ça sert ? Bien sûr, rares sont les recherches en sciences qui ne s’appuient pas sur des modélisations mathématiques. La mathématique devient l’outil par excellence pour la description,